Ramassage des ordures en Volvestre : La révolution est en marche!

C’est l’ordre d’une conférence de presse que Denis Turrel, président de la communauté de communes du Volvestre a présenté les enjeux du projet d’optimisation de la collecte des déchets, validé en conseil communautaire le 19 mai dernier.

Lorsqu’on sait que les dépenses concernant la problématique des déchets représentent à elles seules la moitié du budget de la communauté de communes, on comprend que cette problématique est un enjeu majeur pour l’avenir.

Qu’est ce qui va changer

Pour fin 2023 et ce progressivement d’ici là, le ramassage des ordures qui se faisait par la circulation de camions qui s’arrêtaient devant chaque maison (ou presque) va s’arrêter. Les ripeurs cesseront d’être. A la place nous devrons nous mêmes aller porter nos déchets dans des containers dits « points d’apport volontaire » qui seront repartis sur tout le territoire. Ce sont les maires des 32 communes de la communauté qui décideront de l’emplacement de ces nouveaux récepteurs de déchets qui ne seront plus au nombre de 3 mais de 4 : jaune, bleu, gris et vert (ordures ménagères, plastique, métal, papier/carton, verre. 255 stations réparties sur l’ensemble du territoire. L’idée est que chacun n’est pas à faire plus d’une centaine de mètres pour aller jeter ces ordures.

Il n’ y aura pas de perte d’emplois sèche et les ripeurs seront ré-orientés et formés vers un nouveau métier : la brigade verte. Elle sera chargée de la maintenance, de l’entretien et de la collecte pour les personnes à mobilité réduite, personnes âgées ne pouvant effectuer elles mêmes le transport de leurs déchets vers les points d’apport volontaire.

Un enjeu environnemental et financier

Ce nouveau service ne devrait pas alourdir le prélèvement que doit payer chaque foyer pour la gestion des ordures. Cela sera possible par les économies réalisées par ce nouveau système et d’un optimisation des coûts et de la diminution de la TGAP. Actuellement la communauté de communes du Volvestre paye 200 000 euros de taxe générale sur les activités polluantes (TGAP) et ce montant fixé par l’État augmentent d’une façon exponentielle chaque année. C’est ainsi par exemple que le coût pré-collecte et collecte actuel coûte 32,20 € par an et par habitant passera à 5,41 €. La baisse de du niveau enfouissement actuel des déchets consécutif au niveau système mis en place fera baisser d’autant la taxe

CCV : « Si l’harmonisation de cette nouvelle méthode de collecte permet de garantir aux habitants du Volvestre une équité de service et de tarif, elle permet également d’encourager de nouveaux gestes de tri et de fixer des objectifs à atteindre. Par an et par habitant, sont attendues une réduction de 30kg des ordures ménagères, une augmentation de 10kg des emballages plastiques/papiers et une augmentation de 5kg des emballages en verre. »

Cette collecte en points d’apport volontaire est un véritable changement dans nos habitudes quotidiennes qui va nous responsabiliser individuellement et collectivement en devenant acteurs et éco-responsables de la gestion de nos déchets.

Petiterepublique.com vous tiendra informé dans le détail du nouveau système mis en place en totale transparence. N’hésitez pas à faire état de vos remarques ou suggestions qui seront transmises au président de la communauté de communes.

Mots-clés :

Articles en relation :

5 réponses

  1. Très utile dans les centre de village ou hameau mais comment fait on quand des maisons sont isolées de plusieurs kilomètres les une des autres ?
    Et les personnes âgées on y pense ?
    Qui sera chargé de déblayer les décharges sauvages ?
    Aura t on réellement une baisse de nos impôts, je n’en suis pas sûre ?

    1. C’est exactement ça … pour avoir des idées aussi bête, mieux vaut rester au lit que d’aller en conseil communautaire …
      Faites un tour des habitants et sondez si les gens préfèrent payer moins cher et aller emmener leurs ordures à 100 mètres de chez eux (je sent déjà les poubelles dans la rue qui sentes bon car les gens ne prendront pas la peine de les y déposer ) incroyable

  2. Le bilan carbone d’une telle opération a t’elle été étudiée ? en effet, x voitures qui se déplacent vers les points de collecte consomment t’elles moins qu’un camion qui s’arrête à chaque maison ? A voir…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :