Communauté des communes du Volvestre : Claire Perroton, nouvelle directrice des services

L’arrivée d’une nouvelle directrice des services est toujours un moment important pour la vie d’ une collectivité territoriale. Synonyme de souffle nouveau et de nouvelle dynamique, c’est un véritable challenge qui attend cette nouvelle cadre.
Elle devra travailler de concert et en osmose avec Denis Turrel, président de la communauté de communes du Volvestre ainsi qu’avec l’ensemble des élus.
Nous l’avons rencontrée pour vous

Claire Perreton est âgée de 38 ans et mère de 2 enfants . C’est un parcours très atypique qui l’a conduite à exercer de telles responsabilités. Des études de droit, de psychologie et de criminologie la conduisaient plus vers un métier de magistrat ou de commissaire de police que vers celui de fonctionnaire territorial. C’est le hasard d’une proposition de pôle emploi qui allait l’orienter vers la mairie de Mauzac comme simple agent administratif contractuelle. Bien épaulée par le maire Eric Salat elle y apprendra les fonctions de base qui lui permettront de mieux appréhender ce qui allait devenir sa future orientation professionnelle.
En 2018 elle réussit le concours très difficile d’attachée qui fera d’elle une catégorie A fonction territoriale. Elle sera affectée à Villeneuve Tolosane, ville périurbaine où elle va acquérir une expérience professionnelle.
Comme disait l’auteur écrivain de la littérature française Pascal « Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point – on le sait en mille choses. » Alors, profondément animée par l’envie de retourner sur une collectivité située en ruralité et de retrouver ce Volvestre auquel elle a un attachement particulier, c’est tout naturellement qu’elle a répondu à la sollicitation d’une mutation. Depuis le 1er janvier 2022, elle est donc directrice générale des services de la communauté des communes du Volvestre.

Claire Perroton, comment comprenez vous votre nouveau rôle en Volvestre ?

Je veux être une directrice générale de service de projet en y associant bien sûr les élus mais aussi les agents. J’entends mon travail certes comme une gestionnaire des services mais également comme une conseillère et un appui pour le président, les vices-présidents et tous les élus communautaires. Je crois beaucoup à l’intercommunalité et je vais y consacrer toute mon énergie ».

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :