Saint Gaudens: Un véhicule transformé en Centre LGBT+ mobile pour lutter contre l’isolement

Un van Peugeot Jogger transformé en Centre LGBT+ mobile, réceptionné ce vendredi 17 novembre devant la Maison de la Diversité à Saint Gaudens, c’est l’aboutissement d’une longue quête menée avec ténacité par la présidente Françoise Lanfant et les bénévoles de l’association ACCEPT.

Le maire de Saint Gaudens Jean-Yves Duclos et nombre d’élus locaux, le président du PETR (Pôle d’équilibre territorial et rural) François Archangéli, le procureur de la République Christophe Amunzateguy, le sous-préfet Jean-Philippe Dargent, étaient présents avec les représentants de la DILCRAH (Délégation Interministérielle à la Lutte Contre le Racisme, l’Antisémitisme et la Haine anti LGBT) auprès de Françoise Lanfant accompagnée des bénévoles de l’association.

Christophe Amunzateguy, Jean-Claude Durroux, Jean-François Agnes, François Archangeli, Jean-Philippe Dargent, Françoise Lanfant, Jean-Yves Duclos (de g. à dr.)

Une présence en forme de reconnaissance et de soutien pour ACCEPT, une association d’accueil et d’accompagnement des personnes LGBT+ et de leurs proches, dans un esprit de solidarité et d’entraide.

Désormais, avec ce véhicule aménagé (un espace accueil et un espace dépistage du VIH, de l’hépatite B et C, des maladies sexuellement transmissibles), les membres de l’association sillonneront le Comminges et les Hautes Pyrénées pour rencontrer des personnes LGBT+ isolées au cœur de la ruralité.

«C’est avec une immense fierté et un profond sentiment d’accomplissement que nous inaugurons le premier centre LGBT+ mobile de France, un projet innovant, essentiel, de liberté, d’inclusion et d’espoir» a déclaré Françoise Lanfant. Il symbolise notre engagement à aller vers celles et ceux qui sont jusqu’à présent invisibles et inaudibles. C’est une réponse concrète aux défis de l’isolement».

C’est effectivement «le premier véhicule de ce type à sillonner les territoires pour y garantir les droits de tous  grâce à des actions comme celles que vous portez. Bonne continuation à vous qui faites partie des belles rencontres» a souligné Jean-Philippe Dargent. Il avait tenu à être présent alors qu’il était déjà en partance pour son nouveau poste en Ariège.

Christophe Amunzateguy a salué «la dynamique impulsée dans la lutte contre les discriminations. On ne mesure pas le travail que vous avez mené, a-t-il ajouté à l’adresse de Françoise Lanfant et des bénévoles. C’est véritablement incroyable. C’est une première d’avoir réussi à imposer le sujet de la lutte contre les discriminations, contre l’homophobie et la LGBTphobie sur un ressort rural. Vous pouvez mesurer que tous les acteurs présents, les maires, les représentants du département et de l’État, sont venus pour vous soutenir. Félicitations à vous, à tous les bénévoles, à cette association ACCEPT qui est vraiment magnifique».

«La liberté d’aimer est le même droit que la liberté de penser; l’une répond au cœur, l’autre à l’esprit. Ce sont deux faces de la liberté de conscience»: Victor Hugo avait déjà tout dit. Il reste  néanmoins à convaincre, encore, toujours et partout.

 

Depuis l’espace accueil, le sous-préfet Jean-Philippe Dargent a échangé avec la presse et les bénévoles de l’association ACCEPT.

 

Bénévoles de l’association ACCEPT (en quête de nouveaux bénévoles, tél. 06 15 03 76 95).

 

 

 

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *