Muret a accueilli le championnat départemental de labour

Ce samedi 29, les Jeunes Agriculteurs du canton de Muret ont organisé à Ox la finale départementale du concours de labour.

Sous la houlette de leur président, Tristan Fava d’Albert, les J.A. ont accueilli cette épreuve qui était qualificative pour l’étape régionale mais aussi  pour sensibiliser au travail du monde paysan, à leurs contraintes tant économiques que structurelles avec la diminution permanente des terres agricoles.

Les compétiteurs, malgré les difficultés liées à la sécheresse, ont brillamment passé l’épreuve.

Il est à remarquer qu’ils étaient tous relativement jeune, ce qui lève un espoir pour la continuation du métier d’agriculteur.

Le jury a noté la rectitude et la profondeur des sillons mais surtout le dernier sillon qui vient refermer les deux moitiés du champ travaillé.

En hors compétition départementale, le jeune Damien Mazières, champion de France 2019, a largement passé l’épreuve lui ouvrant la route vers le championnat européen qui se déroulera en octobre au Danemark  (Voir par ailleurs).

Cette rencontre se déroulait à quelques mètres des terrains menacés par l’expropriation en vue de la création d’une nouvelle prison. Ce projet, s’il est mené à son terme, supprimera 17,5 hectares de terres agricoles, actuellement exploitées.

C’était d’ailleurs dans le but de faire connaître cette hérésie et sensibiliser le public que le collectif opposé à la construction avait été invité à tenir un stand. Il est à remarquer que nombre de personnes n’étaient pas au courant de ce programme étatique.

Entre la destruction des terres et des lieux de vie de plusieurs espèces d’animaux et de plantes (soit disant protégées par la loi sur la biodiversité), le détournement d’un canal, la suppression d’un bois ancestral, il y avait de quoi interpeller !

D’ailleurs les intervenants, Bernard Bagnéris conseiller départemental en charge de l’agriculture ou les représentants de la FDSEA et de la chambre d’agriculture, ont tous dénoncé ce saccage programmé par l’Etat malgré le rejet de la commune, du Muretain Agglo, du Département, de la Région, du Député de la circonscription et même du commissaire enquêteur commis par la préfecture !

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Ne manquez plus un article :