Festival Spirale: le rap inspiré du Rouergue, des Grands Causses et de la ruralité sur la scène toulousaine

Le Festival Spirale au mois de janvier 2023 mettra en scène des artistes musiciens talentueux dans différents lieux emblématiques du spectacle vivant à Toulouse, à l’image d’Antes et Madzes qui se produiront le 26 janvier au Bikini.

Ces deux artistes d’origine aveyronnaise, de leur vrai nom Sylvain Antes et Rémy Massol (initialement surnommé Ma2s et devenu phonétiquement, au fil du temps,  Madzes), sont passionnés de hip-hop et de rap.

Musiciens autodidactes, ils ont suivi un stage d’accompagnement de projet artistique de l’association toulousaine DSH (Discret Sérieux Humble) dispensé par Robert Hovor et Nathalie Auguet. Ces derniers  les guident et les suivent depuis qu’ils ont créé en 2020 la société de production La Spirale portée par les valeurs de l’éducation populaire pour soutenir et accompagner la jeunesse dans ses projets.

La passion pour la musique et d’heureuses rencontres pour sésames

Nathalie Auguet, précédemment directrice de la MJC à Carbonne, passionnée de sport, de poésie et de musique, a rencontré de nombreux jeunes au talent aussi grand que méconnu…Ainsi est-elle heureuse et fière d’accompagner Antes et Madzes dans leur création artistique qu’elle admire. «Nous étions perdus, nous n’avions pas de réseau, ils nous ont donné notre chance» déclare  Rémi Massol (Ma2s, Madzes) parlant de Nathalie Auguet et Robert Hovor, «très bienveillants» ajoute-t-il.

Il est vrai que leurs débuts étaient simplement fondés sur une connexion amicale née du hasard de rencontres entre amis auxquels se sont joints deux beatmakers Léo Magos (de Sauveterre de Rouergue) qui compose, Samuel Laurent (de Carcassonne) qui compose et joue, tandis que Sylvain Antes et Rémi Massol (Madzes) écrivent et interprètent. Autant de passionnés. Ils ont décidé de se lancer, il y a à peine plus de trois ans!

Ils se connaissent depuis six ans, appartiennent à une jeunesse «moyenne», un peu «paumée», dans la galère des campagnes d’une province rurale: «chez nous, la criminalité tue moins que les virages» chantent-ils.

Du brut mais pas du brutal, du vrai et de l’universel,  au cœur d’une jeunesse rurale à la belle énergie

Leur dernier album «En vrai» est emblématique de leur vécu et de leurs valeurs dont l’expression se révèle sans détour, avec ses propres codes, «hors du carcan du rap français populaire actuel» poursuit Rémi Massol, avec «une sonorité très rock».

Un rap inattendu, surprenant, qui cherche de nouvelles pistes d’expressions, une tonalité brut de décoffrage, mais sans vulgarité, qui exprime tout à la fois le désenchantement et la détermination d’une jeunesse rurale qui cherche sa voie avec une belle énergie. «On n’est pas les plus stylés» dit aussi Rémi Massol «on fait les choses comme elles viennent», «nous pointons du doigt les choses de la vie les plus banales, donc les plus universelles, qui parlent au plus grand nombre».

«Les choses de la vie» c’est la culture, en l’occurrence la culture d’une jeunesse du Rouerge, du Ségala et des Grands Causses qui s’exprime d’une manière sincère et transparente, avec une musicalité et une fraicheur survitaminée, explosive, réjouissante, susceptibles d’étonner tous les publics et d’étendre l’audience du rap bien au-delà de ses frontières actuelles.

Antes et Madzes, jeudi 26 janvier à 19h30, Le Bikini à Toulouse.

*** ***

Le festival Spirale programmera ses concerts tout au long du mois de janvier dans des lieux de spectacle emblématiques à Toulouse (le Métronum, Le Connexion Live, Le Bikini) et à Auch (Le Cri’Art).

Présentation du Festival Spirale

Jeudi 5 janvier 2023, Le Pavillon République, Toulouse: Présentation du festival en présence de Jack Mallet (electro/basshouse/tech-house), la Compagnie Charlène Convers et l’artiste Kenôzen (danse contemporaine/beatbox), Mélanie Lesage (folk/chanson), Dan (pop urbaine).

Concerts

Vendredi 6 janvier, Le Métronum, Toulouse: Visceral (trap/rock/rap), Deep Kelins (rap), Blue Jay (indie folk/pop), le trio Deen CK rap), Sabotage (rock’n’roll), la Compagnie Charlène Convers et l’artiste Kenôzen (danse contemporaine/beatbox).

Vendredi 13 janvier, Le Connexion Live, Toulouse: Nicolaa (rap), Kimia (afrosoul/soul/hip-hop), Fakl & Skapin (rap), Chamalove (rap alternatif), Nathy Green (soul).

Vendredi 20 janvier, Le Cri’Art, Auch: Mélanie Lesage (folk/chanson) , Rudy Dez (chanson), Blue Jay(indie folk/pop) , le groupe Fülü (univers hybride, narratif et dansant).

Jeudi 26 janvier, Le Bikini, Toulouse: Antes & Madzes (rap), Dan (pop urbaine), Damantra (rock), Mandarine (rap alternatif), El Gato Negro (world), Jack Mallett (électro/basshouse/tech-house).

Billetterie:    https://spiraleproduction.fr/festival-spirale/

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.