Carole Delga à Luchon pour parler des nouvelles avancées du train

Lundi 18 juillet, la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, est venue répondre aux questions des habitants, Salle Henry Pac à LUCHON.

Dans une salle comble, nous avons pu remarquer, Jean-Philippe Dargent S/Prefet de Saint Gaudens, John Palacin Conseillé Régional, Alain Puente Pt de la Communauté des Communes Haut Garonnaise et de nombreux maires concernés par la ligne ferroviaire. Madame la Présidente Carole Delga était entourée de Eric Azémar Maire de Luchon, de Catherine Trevet Directrice Territoriale Occitanie SNCF Réseau et Christophe Bazzo Directeur Général Délégué – Infrastructures et Mobilités

La Région, qui en a fait une priorité à la suite des Etats Généraux du Rail et de l’Intermodalité menés en 2016, prévoit de mobiliser 67 M€ pour la réalisation des travaux nécessaires à sa remise en service. La ligne est fermée aux voyageurs depuis 2014. Elle s’est également engagée à y faire circuler les premiers trains à hydrogène vert de France.

Carole Delga :« Cette réunion publique est l’occasion de faire un point d’étape sur les dernières avancées et les prochaines échéances avant la réouverture aux voyageurs en 2024 et les premiers essais du train hydrogène. Nous venons de valider, pas plus tard que mercredi dernier, les conventions qui permettront à la Région de prendre la main sur les travaux. C’est une première en France, c’est aussi le fruit de notre mobilisation qui a permis de faire inscrire cette possibilité dans la loi LOM adoptée en 2019. Et très prochainement, l’Etat lancera l’enquête publique, nouvelle étape déterminante pour l’aboutissement d’un projet partagé et concerté. Je sais le projet très attendu localement, et c’est légitime quand on sait ce que coûte au territoire l’absence du train depuis de trop nombreuses années. Je tiens à réaffirmer ma détermination et celle de la Région pour le retour du train entre Montréjeau et Luchon ».

  • Le 13 juillet dernier, la Commission permanente de la Région Occitanie a en effet validé les conventions de transfert de gestion de la ligne qui lui permettront d’assurer la maitrise d’ouvrage des travaux. Le transfert de gestion de SNCF Réseau vers la Région sera ainsi effectif au 31 décembre prochain.
  • L’enquête publique sera ouverte à compter du 5 août jusqu’au 9 septembre prochains. Organisée par l’Etat, elle permet aux habitants, aux futurs usagers, aux collectivités et à l’ensemble des acteurs du territoire de s’exprimer et de formuler un avis sur le projet de réouverture. Elle rendra ses conclusions pour la fin d’année 2022. L’ensemble des informations pratiques et des modalités de participation seront à retrouver en ligne sur le site internet : https://www.registre-numerique.fr/reouverture-ligne-montrejeau-luchon.
  • Parallèlement, à la suite de premiers échanges avec les acteurs locaux, la Région poursuivra la concertation sur la gare de Luchon visant à identifier les besoins du territoire et des usagers pour adapter en fonction le projet d’aménagement.
  • Ces étapes administratives et de concertation achevées, les travaux démarreront au second semestre 2023 dans la perspective d’une réouverture aux voyageurs en 2024.

 

Madame la Présidente a posément répondu à toutes les questions, chacun a pu pleinement s’exprimer.  Fréquences des liaisons : Jour/6 Allés/Retours – Durée 35′ – 2 Toulouse/Luchon (1h30) – 5 Arrêts entre Gourdan et Luchon. L’un des buts étant de délester la ville de ses stationnements. Alain Puente a rappelé l’engagement de la CCPHG dans le projet de transports Lipy vers les sites touristiques de la vallée. Tout à fait dans le prolongement et les objectifs régionaux et locaux de « délester la ville des stationnements » relevé par John Palacin. Mr Saulneron Maire de Gourdan a rappelé que la gare SNCF sur sa commune est très souvent fermée, ne permettant pas aux personnes âgées d’attendre leur correspondance et de profiter des sanitaires…! « Ce qui est un vrai problème par les fortes chaleurs de ce mois de juillet » et renvoie l’interrogation aux services de la SNCF. A la gare de Luchon il sera toujours possible de prendre son billet. La région participera aux tarifs à bas coûts comme le forfait Liberti’O. Train de nuit Luchon/Paris ? Ceci est du ressort de l’Etat et de la SNCF qui reste l’exploitant. Ce sera un train Régiolis à moteur à hydrogène qui pourra rouler sur toutes les voies…

– Une réunion  qui a montré le grand intérêt que portent les habitants du Haut Comminges à ce projet, et la particulière motivation de la Présidente de Région à sa réussite.

Malgré la chaleur chacun semblait heureux d’avoir participé, obtenu réponse et réussi à dissiper quelques doutes.

 

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :