Gaël Dencausse, conservateur du patrimoine des sapeurs-pompiers de la Haute-Garonne

Gaël Dencausse, 32 ans, habitant Aspet, est le fondateur de la Collection patrimoine des Sapeurs pompiers de la Haute-Garonne (CPSPHG). Cette structure, qui se constitue actuellement en association, rassemble une somme considérable d’objets en lien avec la corporation. Depuis 2015, ce passionné, ancien pompier, secouriste dans une association, collecte fanions, écussons, tenues, casques, tout ce qu’il peut trouver sur l’histoire des casernes du département. Il a exposé le 25 juin à Boulogne sur Gesse lors de la journée portes-ouvertes au centre de secours local.

Pourquoi une telle collection ?

« Mon but est de sauvegarder le patrimoine des sapeurs-pompiers. J’ai été pompier moi-même en 2011. J’ai eu l’occasion d’apprécier leur accueil et leur solidarité. Avec cette collection, je rends hommage à ces hommes et femmes, anciens et actuels, et à leur métier. Je veux tout faire pour en conserver l’histoire et la mémoire. »

Comment constituez-vous votre fonds ?

« Je me renseigne sur des sites de ventes, je fais des échanges, je visite les casernes, je cherche. Dès qu’il y la sortie d’un objet, je me le procure. Cela peut aller de l’écusson au casque, de la veste au fanion, des tenues d’intervention aux simples goodies et calendriers. »

Envisagez-vous un futur musée ?

« C’est en effet un sujet de réflexion pour moi, car pour le moment, toute la collection est à mon domicile. Elle commence à être importante et un local dédié serait le bienvenu. La caserne de Toulouse-Vion, allées Charles de Fitte, va fermer pour être rendue à la Ville. Peut-être serait-il possible d’utiliser une petite surface des hangars pour y loger un musée du Patrimoine des sapeurs-pompiers, un projet collectif pourquoi pas. C’est une idée à creuser. »

Comment financez-vous cette collection ?

« Sur mes propres deniers. Parfois ce sont des dons, sinon j’achète les objets. Et je précise que lorsque j’expose sur des portes-ouvertes ou autres manifestations, c’est toujours gratuit. Constituer une association permettra d’obtenir des subventions qui aideront à enrichir la collection. »

Quels sont les plus anciens objets collectés ?

« Certains datent d’avant la départementalisation*. Une veste de cuir venant de la caserne de Rieux date des années 80, les différentes tenues et casques montrent l’évolution en matière d’uniformes. Ce fanion de 1976 a été édité pour le parcours sportif de Colomiers, d’autres viennent d’unités cynotechniques, avec les chiens de décombres, ou encore des risques en milieu périlleux, ou de secours en spéléo, etc. J’ai le projet de transformer mon listing sur ordinateur en un catalogue référencé complet. »

Gaël Dencausse tient à remercier le contrôleur-général Sébastien Vergé, commandant du SDIS de la Haute-Garonne, qui a officiellement reconnu sa collection.

*NDLR : 20 mai 1955 création des Services Départementaux d’Incendie et de Secours gérés par les communes ; 1996 loi de départementalisation des SDIS, gérés par le Conseil départemental.

contact :

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :