Mont d’Astarac (32) : Salon de l’Agriculture, médaille d’or pour le magret séché de la Famille Latapie

Le Salon international de l’agriculture de Paris a fort bien commencé pour Damien et Séverine Latapie, frère et sœur qui mènent depuis 2009 une entreprise de salaisons, foies gras, viandes et plats cuisinés, dans leur ferme gersoise de Mont d’Astarac, aux portes de Boulogne-sur-Gesse.

Ils viennent en effet de décrocher la médaille d’or du Concours général agricole pour leur magret séché, dans la catégorie des meilleures productions et transformations agro-alimentaires au sein du Salon parisien.

La valeur n’a pas attendu le nombre des années pour ces deux jeunes gens, issus d’une lignée d’agriculteurs et d’éleveurs, leur renommée pour la qualité de leurs foies gras et autres salaisons a dépassé le Gers et le Comminges et rayonne dans tout le grand sud-ouest. « Depuis 2009 nous avons doublé notre capacité et nous gavons plusieurs milliers de canards par an. On a arrêté l’élevage et on se concentre sur le gavage de canards fournis par un éleveur de la région. Nous transformons à la ferme : salaisons, foies gras, conserves. » Ils élèvent aussi des vaches Blondes d’Aquitaine et des veaux sous la mère, en plein air et nourris avec les céréales de l’exploitation, en agriculture biologique.

Depuis 8 ans Séverine et Damien participent au Salon de l’agriculture de Paris. « Nous n’étions pas présents au Salon, précise Séverine, nous avons envoyé cette année des rillettes, des foies gras et des magrets séchés. Ce sont ces derniers qui ont été primés. Cette médaille d’or récompense notre travail et nos efforts, nous sommes très fiers et nos clients le sont presque plus que nous ajoute-t-elle en riant. » Rappelons que le concours se déroule de façon anonyme, le jury déguste et fait son choix à l’aveugle.

Leur secret ? « Rien que du travail, de la rigueur, le choix de la qualité des matières premières et de l’alimentation des animaux, et de bonnes recettes de famille. Après pour nous, ce sont les clients qui font la renommée de nos foies gras, rillettes, pâtés, confits, magrets, mais aussi viande bovine, conserves, daube, blanquettes. Ils les apprécient et le font savoir. Les récompenses viennent conforter cela. Cette médaille d’or nous encourage d’autant plus que la conjoncture est difficile, avec la menace de la grippe aviaire. En ce moment nous n’avons pas pu faire entrer de canards prêts à gaver, à cause des mesures sanitaires.»

Les trophées qui s’enchaînent pour les produits du Gaec Famille Latapie, (foies gras médaillés d’argent l’an dernier à Paris), sont les gages de l’exceptionnelle qualité de ce fleuron de la gastronomie régionale.

https://www.bienvenue-a-la-ferme.com/occitanie/gers/mont-d-astarac/ferme/famille-latapie

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :