Signature de la convention TER, Etat, Département, Communes, CAF, Education Nationale, Associations…

Prise de parole de Mathieu Sieye Directeur Service Education Départementale
Prise de parole de Mathieu Sieye Directeur du Service Education Départemental lors de la signature de la convention TER

TER : Territoires Educatifs Ruraux.

Ils constituent un réseau de coopérations autour de l’école comme point d’ancrage territorial, au service d’un projet éducatif, pour les élèves et leurs familles, sur un territoire. Pour cette première convention, les communes concernées étaient : Cierp-Gaud, Fos, Lourde, Marignac, Saint-Béat-Lez, Saint-Pé d’Ardet.

Invités autour de la table, en la salle des fêtes, par Monsieur le Maire de Marignac, André Campagne, les représentants des services de l’Etat, Jean-Philippe Dargent S/Prefet, Mathieu Sieye Directeur des services de l’Education Nationale Départementale, Patrick Lefebvre Pt de l’asso.31 des Maires ruraux, Jacques Oberti Pt de l’Asso des Maires de France, Roselyne Artigues Vice Présidente du Conseil Départemental, Rémi Ghezzi de la CAF 31.

Chacun des intervenants a pu dans son intervention, appuyer sur l’importance des engagements au bénéfice des enfants et des parents, dans un projet global, facilitateurs de partenariats, entre les services de l’Etat, de l’Education Nationale, de la jeunesse et des sports, des enseignants, des associations culturelles et sportives, associations de Maires Ruraux et Maires de France.

Mathieu Sieye Directeur des services de l’éducation Nationale a rappelé, « l’engagement de l’Etat en portant à 3 ans la Carte Scolaire.«  Ce qui tendrait à rappeler que l’Etat prendrait en compte les particularités démographiques des zones rurales. « La haute Garonne est, contrairement aux idées reçues, un département rural. Dans le cadre d’une démarche contractuelle entre l’État et les collectivités territoriales, les territoires éducatifs ruraux traduiront de manière concrète la participation de l’École au projet d’aménagement et de développement des territoires. »

Jean-Philippe Dargent Sous-Préfet ,quant à lui rappelle « que les Services Publics doivent assumer leurs missions..! »  – L’égal accès de tous à un service public d’éducation de qualité, offrant sur tout le territoire les mêmes opportunités de réussite à chaque enfant et chaque jeune, quels que soient son origine sociale et son lieu de résidence.

  • Parce que les territoires ruraux ou éloignés ne constituent pas un ensemble homogène, la réponse du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports doit être élaborée au plus près des territoires, main dans la main avec les collectivités locales, en lien avec l’ensemble de la communauté éducative… Education

Les « territoires éloignés » posent cependant à l’École un défi spécifique. Du fait de la dispersion de l’habitat et des équipements publics, de l’éloignement des opportunités de poursuite d’études et d’emploi, ou de la déprise démographique et des difficultés économiques, certains territoires ruraux et périphériques présentent des singularités qui appellent de la part de l’institution scolaire une réponse globale et cohérente, construite avec les acteurs locaux et s’appuyant sur leurs richesses et leurs atouts.

Louis Abérici et Marc Gonzalez adjt au Directeur du Service Education Départemental : « L’importance de la prise en compte d’une formation d’excellence pour les agents des services territoriaux. Les atouts sur l’attractivité du territoire, la proximité de l’Espagne, le BachiBac. La prise en compte des difficultés scolaires des élèves par la mise en place d’un enseignant sur le site scolaire de Saint Béat… »

Un maire, dans la salle fait remarquer, qu’un poste de professeur d’anglais n’avait pas été pourvu au collège de Saint Béat… Réponse : « Ce qui prouve une nouvelle fois les difficultés d’attractivité de nos territoires reculés, et l’opportunité de la mise en place du TER sur cette partie de la Communauté de Communes Haut Garonnaise. CCPHG. »

Il semblerait que ce soit tout le sens des nouveaux « Territoires éducatifs ruraux », permettre de constituer un réseau de coopérations autour de l’École comme point d’ancrage territorial et vecteur de rayonnement pour le territoire lui-même.

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Derniers articles

Ne manquez plus un article :