Montréjeau / Gourdan-Polignan : Lycée Paul Mathou, forte mobilisation contre la fermeture de sections

Forte mobilisation lundi matin 31 janvier contre la fermeture de certaines sections du lycée Paul-Mathou (https://www.petiterepublique.com/2022/01/27/gourdan-polignan-la-colere-gronde-au-lycee-paul-mathou/)

10h, tout le monde est réuni devant les grilles du lycée Paul Mathou. Il y a des professeurs, des élèves (beaucoup des classes BTP avec le casque de chantier), des parents mais également des maires et élus de communes avoisinantes. Joël Aviragnet, député de la 8ème circonscription était présent comme il l’avait annoncé. Présent également, Yoan Rumeau, président de la communauté de communes Neste-Barousse. Sans oublier des élèves du lycée Martin Malvy de Cazères venus en soutien (https://www.petiterepublique.com/2022/01/27/cazeres-les-enseignants-de-la-section-ceramique-en-greve-ce-jeudi-au-lycee-martin-malvy/).

Battez-vous les jeunes !

Le long cortège coloré de banderoles revendicatives, encadré par la gendarmerie et la police municipale de Montréjeau remontait la rue du Barry, rue du Général Pelleport, rue Nationale, rue du Général Barthier pour arriver sur le boulevard de Lassus où se tient le marché hebdomadaire. Des chants, une ambiance bon enfant mais beaucoup de détermination de la part des participants. Un arrêt au croisement de la rue des Pyrénées où le député Aviragnet prenait la parole : « Battez-vous les jeunes ! On est peut- être moins nombreux, mais on a autant de droits que les autres. Vous avez le droit d’avoir autant d’éducation qu’à Toulouse. Cela, il ne faut jamais l’oublier. Maintenant, je vais aller rencontrer le DASEN (Directeur du service départemental de l’éducation), et lui demander de maintenir les sections. Car même s’il y a moins d’élèves, il y a besoin de se former dans le Comminges. Nous sommes tous unis, parents, élèves, enseignants, élus, je vous garantis, il va céder. Cela prendra un peu de temps, mais on y arrivera. » Le cortège ensuite prenait le chemin du retour, toujours encadré par la gendarmerie.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :