Saint-Gaudens : Manifestations anti pass sanitaire

Sur la place Jean-Jaurès à l’ombre de la collégiale, se sont rassemblées mercredi 4 août à 18h plusieurs centaines de personnes à l’appel du Collectif Liberté Comminges, pour la cinquième semaine consécutive. Toutes générations, tous horizons professionnels, socio-culturels, confondus. Les pancartes dans le cortège calme et pacifique, donnent le ton : « non au pass sanitaire », « non au vaccin obligatoire ». « Nous sommes un groupement de citoyens apolitique et non-violent, explique Yannick, un des fondateurs du mouvement, pour la défense des libertés fondamentales. »

Les objectifs sont clairs : « Au regard des atteintes portées actuellement aux libertés individuelles par le gouvernement, nous avons créé ce collectif en juillet pour nous exprimer, nous retrouver, et essayer de trouver des solutions ici et maintenant. Pour nous il est fondamental que tous puissent exercer le libre choix d’accepter ou non la vaccination, quel que soit son âge, son statut. Nous nous inscrivons dans une dynamique locale non clivante et non-violente. Nous refusons un monde fracturé où certains n’ont plus accès aux lieux publics, à leur travail, à leur école car ils n’ont pas de QR Code. Nous sommes vaccinés et non vaccinés et nous refusons le pass sanitaire parce qu’il constitue une atteinte aux libertés fondamentales, parce que nous ne cédons pas à la menace et au chantage. Nous disons Oui au libre choix et au respect du consentement libre et éclairé, au respect de notre libre-arbitre. Nous voulons que le secret médical pour tous soit respecté, partout. Il est impératif de prendre le temps de comprendre ce qui se passe, et ne pas céder à l’urgence. »

Après un circuit dans la ville, les manifestants sont revenus place Jean Jaurès où un temps de parole a permis à ceux qui le souhaitaient de s’exprimer au micro.

Le collectif, tout juste né et encore en formation, fonctionne en démocratie participative, avec des commissions. Les réunions ont lieu tous les mercredis à 18h à Saint Gaudens, des ateliers sont en cours d’élaboration, ainsi qu’un blog pour relayer leur travail. Yannick conclut : « Réfléchissons ensemble à ce qui nous est proposé, en tant que professionnels, salariés, privés d’emploi, parents, grands-parents, enfants, vaccinés, non vaccinés, en tant qu’humains tout simplement. Ils pensaient nous éparpiller, nous allons essaimer -et s’aimer ? » Prochain rendez-vous mercredi 11 août à 18h.

https://www.libertecomminges.org/

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.