Ce jeudi matin 4 février, devant l’Ecole de Cazeaux de Larboust :

Les Maires des Hautes vallées Pyrénéennes du Larboust, de Oô, d’Oueil, entouraient leur Conseiller Départemental Patrice Rival. Tous ont voulu marquer leur soutien à l’action des parents d’Elèves, qui se battent pour le maintien du poste d’enseignant sur leurs écoles menacé par une décision du DASEN. (Directeur académique des services de l’Éducation nationale)

Patrice Bertana délégué des parents d’Elèves : “Comme très bien explicité sur votre précédent  article. https://www.petiterepublique.com/2021/02/02/encore-lannonce-dune-suppression-de-poste-denseignant-cette-fois-ci-a-cazeaux-de-larboust/ . Nous nous révoltons contre cette possible suppression de poste de professeur des écoles, sur les deux écoles de Cazeaux et Oô. Les actions que nous avons menées, les nombreux soutiens, notamment des élus, ont semble-t-il été vus et entendus. Nous sommes invités à une réunion d’échanges le 24 Mars avec l’inspecteur d’Académie 31 Mr Sieye, Mr Alberici : adjoint en charge du 1er degrés de la Haute Garonne,  Mme Diaz-Lecina : inspectrice de l’éducation nationale en charge de la circonscription du haut comminges. Nous serons accompagnés des 2 Maires des communes concernées. J’espère que ce sera pour de bonnes nouvelles, dans tous les cas nous maintenons la pression. Ceci avec l’aide des associations en places, l’APEL présidée par Essique Dégolène (Association des Parents d’Elèves du Larboust) et SOS Ecoles de Montagne.. !!”

Maire de Cazeaux de Larboust, Simon Escole : “Nous sommes toujours vigilants, mais grâce aux courriers adressés aux différentes instances de l’Education Nationale, au Préfet, au département, à la Région et grâce aux soutiens des Elus, nous avons obtenu une entrevue, avec la venue de l’Inspecteur d’Académie et l’inspectrice. Une école cela représente des dépenses pour la commune, avec la participation des villages ayant des enfant en scolarité. Mais par cette implantation de proximité nous maintenons des familles sur notre territoire de montagne “

Annabelle Harduin Co-présidente de SOS Ecoles de Montagne : “Nous regroupons, dans notre association, quelques 300 adhérents. Aujourd’hui nos enfants vendent des autocollants afin de récupérer des moyens financiers. L’objectif étant d’accompagner ce type de manifestation, de relayer auprès de la population. Au-delà des rassemblements de ce genre, qui sont nécessaires, nous devons rappeler, par des actions de mise en avant, de l’impact positif, des écoles, sur le maintien des familles dans la région ainsi que le travail remarquable de nos enseignants, dans les échanges avec le monde rural et la nature.”

Après Marignac, suppression, maintenant Cazeaux de Larboust 2 postes sur la sellette !

Pourtant notre Ministre disait en décembre, relevé sur (Ouest-France 18/12/2020) :

Pourquoi privilégier le primaire ?
  • Le ministre, Jean-Michel Blanquer, réaffirme la  priorité  accordée à  la maîtrise des savoirs fondamentaux et à  la prise en charge dès le plus jeune âge des difficultés d’apprentissage ».Les créations de postes visent à accompagner l’instruction obligatoire à 3 ans, entrée en vigueur à la rentrée 2019. Mais aussi à favoriser le passage à vingt-quatre élèves par classe en grande section de maternelle, CP et CE1  sur tous les territoires , et le dédoublement des classes de grande section maternelle en réseau d’éducation prioritaire renforcé.

__________

Pour y arriver il faut aussi aider nos communes à maintenir, l’emploi, à permettre l’accès au logement aux plus défavorisés, mettre en place une vraie politique “économie de la Montagne”. La décentralisation est un vecteur d’amélioration, mais encore faut-il qu’il y ait un partage des connaissances, des besoins et des moyens, ce qui ne semble pas le cas aujourd’hui au regard des résultats ?!

__________