Nous apprenons, que les instances régionales de l’Education Nationale (DASEN), prévoient la suppression d’un poste d’enseignant sur  la vallée de Larboust. Ecole associée à celle du village de Oô, regroupant à toutes les deux 36 élèves des maternelles aux CM2. Il est prévisible que l’effectif devrait baisser à 35 pour la rentrée 2021/2022. Ce qui pousse l’Etat à appliquer les règles strictes de gestion et d’équilibre budgétaire.

Faut-il, aujourd’hui, se poser la question avec le seul regard du gestionnaire financier?

  • Vouloir concentrer les effectifs, pour des questions de “rentabilité” en un seul lieu, au moment où l’on nous demande de réduire nos déplacement, d’éviter les rassemblements d’importance…! et ces règles ne sont pas édictée que par volonté d’enrayer aujourd’hui la pandémie Covid-19, elles le sont aussi dans une volonté de protection de la planète, “par des gestes simples de tous les jours”. Alors posons nous la question : Est-il pas préférable de garder 3 enseignants pour 35 élèves et maintenir les familles dans nos hautes vallées.

Mme Ledru, Mr. Bertana, Mme Grivot délégués des Parents d’Elèves : “La présence d’une école de qualité est vitale pour le développement local, et détermine le choix d’une famille de s’établir dans nos communes… le caractère rural des 11 communes du RPI, leur isolement à l’autre bout du Haut Comminges et loin de tout service public, les conditions d’accès par les transports y compris scolaires rendus difficiles par les routes de montagnes sinueuses, étroites, pentues et dangereuses l’hiver sont d’autant de critères qui doivent être pris en compte dans l’élaboration de la carte scolaire.

– A l’heure actuelle, l’école de la république est inclusive. Pour réussir ce pari de la réussite pour tous, il est indispensable qu’il y ait peu d’élèves en classe sur le RPI, car plusieurs d’entre eux relèvent de la MDPH.
. Et les familles ont parfois des difficultés pour permettre le suivi. Là encore, les enseignants doivent palier au manque d’aide extérieure et suivre chacun au plus près, d’où un besoin indispensable de petits effectifs.”

“Nous vous proposons de venir manifester, en bloquant l’entrée en classe des élèves, jeudi 4 matin et vendredi 5 février matin de 8h45 à 9h15.” 

(mesures sanitaires :  le port du masque est obligatoire Merci)

Après Marignac “Ecole Lucien Saint” https://www.petiterepublique.com/2021/01/21/non-a-la-suppression-dun-poste-denseignant-a-marignac-les-elus-se-mobilisent/