En ce lundi matin, jour de rentrée pour l’ensemble des élèves, le président du Conseil Départemental Georges Méric est allé à la rencontre des personnels scolaires, des enseignants et des collégiens à Auterive.

Cette visite a été l’occasion d’échanger avec le chef d’établissement, Frédéric Lorin et son adjoint Michel Quaranta, sur l’organisation pédagogique et logistique de cette reprise. En présence de Marie-Claude Leclerc, vice-présidente en charge de l’éducation, de Sébastien Vincini élu en charge du personnel et du Directeur des services académiques de l’éducation nationale Mathieu Sieye, le directeur et son adjoint ont présenté leur collège, assistés de la conseillère principale d’éducation Laetitia Lafon et de la gestionnaire d’établissement Maryse Robic.

Pour ce premier jour, c’étaient 450 élèves qui étaient présents, sur un effectif total de 600, ce qui témoigne d’une réelle volonté de reprendre l’enseignement en présentiel. Afin d’éviter le brassage des groupes, le chef d’établissement a décidé de diviser le collège en deux sections (6ème et 4ème d’un côté, 5ème et 3ème de l’autre) ainsi que la cour de récréation.

De son côté, le Conseil départemental, en tant que gestionnaire des collèges, a tout mis en œuvre pour garantir la reprise des élèves dans les meilleures conditions possibles, dans les 96 collèges publics de la Haute-Garonne. Georges Méric a tenu à remercier de vive voix le personnel du Conseil Départemental pour leur implication tout au long de cette période chaotique, que ce soit pour le nettoyage préventif, pour leur présence permanente afin d’assurer une vraie restauration pour les élèves qui étaient présents. Il leur a affirmé qu’ils-elles avaient prouvé que le service public avait très bien tenu son rôle au service des citoyens.

Il a annoncé que le collège de Cintegabelle devrait être livré fin 2021. Il permettra de répondre à la forte croissance démographique du secteur et de délester le collège d’Auterive. Au total, le Conseil départemental a programmé 22 opérations de construction, reconstruction et réhabilitation de collèges d’ici 2024, pour un montant d’investissement de 320 M€.

« La crise sanitaire a démontré toute l’importance des services publics et notamment de l’école de la République, qui est à la fois un lieu de savoirs et d’apprentissage de la citoyenneté, indispensables au vivre-ensemble. Je tiens à saluer l’ensemble des acteurs qui, par leur mobilisation, ont permis d’assurer une rentrée des élèves, dans un cadre serein et sécurisé » souligne le président du Conseil départemental Georges Méric.