Luchon : Des dessins d’enfants pour les anciens

Des nouvelles de l‘EHPAD « Gabriel Rouy » à Luchon, suite à l’opération dessins pour les anciens :

Corine, animatrice de l’EHPAD Gabriel Rouy : « Malgré un travail très prenant et des changements dans les organisations, l’ensemble des soignants œuvrent pour le bien être des résidents. Chacun se découvre des talents de pâtissier et en font profiter les collègues…. la bonne humeur et l’humour règnent et nous en faisons profiter les résidents. »

Luchon : Des dessins d’enfants, une chaine d’espoir pour nos anciens..!!

Quelques nouvelles de l’autre EHPAD de Luchon :

Beaucoup d’appels téléphoniques entre les familles et les résidents avec WhatsApp et Face Time..!

Marie-Noëlle LAZORTHES directrice de l’EHPAD Era Caso  : « Nous avons  décidés au vu des informations alarmantes, de passer au confinement en chambre des résidents. Cela a été mis en place le dimanche 22 mars. Le but étant de protéger les résidents et d’éviter une contagion croisée entre résidents et personnels. Cela a pu être réalisé grâce à l’aide du Lycée voisin Edmond Rostand qui nous a prêté du matériel ( armoire chauffante et plateaux) et grâce à la réactivité de tous les personnels concernés. Je remercie l’ensemble des personnels pour leur engagement, leur humanité et leur courage. »

Emilie JOSEPH infirmière coordinatrice :  » Ce n’est pas facile psychologiquement, pour tous, de passer d’un lieu de vie à un lieu de type hospitalier mais je fais un vœux : puissions-nous tous préserver notre santé » 
« Le confinement a nécessité une réorganisation de tous les services » 

Docteur Jean-Paul BACQUE : « Les mesures de confinement ont l’air de porter leurs fruits ( pour le moment) car nous n’avons aucun cas suspect parmi les résidents et parmi le personnel » 

Xavier HUDE infirmier : « L’ambiance est calme car il n’y a pas de cas suspecté. La prise en charge est très individualisée, cela a permis à l’équipe de travailler en cohésion avec de fortes valeurs de solidarité » 

Emilie MASFRAND infirmière :  « Nous constatons une forte compréhension, une capacité d’adaptation et de tolérance de ces mesures chez un maximum de résidents » 

Sofia DETIENNE ASP -hôtellerie : « Ce confinement a crée de la cohésion et de la solidarité entre les différentes équipes d’ERA CASO » 

Les résidents s’expriment :

Aimée : « Je n’aime pas la solitude et le silence, mon fils me téléphone régulièrement. Le téléphone est précieux en ce moment! » 
Jacqueline : « Je comprends, c’est trop dangereux pour la société. »
Lucette : « Heureusement, je peux faire un tour dans le parc! il faut supporter. » 
Jeanine : « Il faut qu’il reste un contact avec les enfants, c’est précieux pour moi » 
Renée : « Nous avons vécu la guerre alors nous pouvons nous adapter à cette situation! »
Bernard. «  Je ne m’ennuie pas, je me suis trouvé une occupation : je remonte l’histoire de ma famille avec les documents en ma possession »
Colette, au téléphone avec sa fille: » ça ne tourne pas rond ici, mais ne te fais pas de souci pour le moment j’ai la santé et je les écoute bien, ne te tracasse pas »

>">

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :