Pour la journée internationale des droits des femmes, une plaque en l’honneur de Stella Blandy est inaugurée à Montesquieu-Volvestre.

Vendredi 8 mars avait lieu la journée internationale des droits des femmes. Alors, à Montesquieu, l’association Vol’Arize et la délégation culture de la mairie ont pris l’initiative de rendre hommage à une femme, qui a marqué l’histoire du village. https://www.petiterepublique.com/2019/03/04/montesquieu-la-journee-internationale-des-droits-des-femmes/

Cette dernière est Stella Blandy. En effet, cette femme de lettre était une féministe engagée. C’est au 1 rue mage, lieu où elle résidait autrefois, qu’une plaque en son nom a été inaugurée. Cette plaque a été réalisée par la céramiste Sandrine Suerez, présente ce soir là. Dans le public aux alentours de 19h, on comptait une quarantaine de personnes. Le conseil municipal des jeunes était également représenté.

Un hommage émouvant.

C’est Madame Dominique Faucheux, première adjointe au maire qui ouvre la parole. Elle excuse l’absence de monsieur le maire étant retenu en réunion. Elle remercie ensuite l’association Vol’Arize pour ce projet. Mais également les autres personnes s’étant déplacées pour cet événement.

Jean-Christophe Bouvier, président de l’association Vol’Arize prend le micro. Des remerciements ont lieu. Il fait alors remarquer la puissance du message laissé derrière la plaque, inaugurée ce jour. En effet, c’est une plaque pour une femme, par une femme, le jour des droits des femmes.

C’est à Matthieu Biasotto, écrivain de Montesquieu, que revient le droit de faire un discours. Il est d’ailleurs amusant de noter que c’est dans l’ancien atelier de Sandrine Suerez, qu’il écrit aujourd’hui. https://www.petiterepublique.com/2018/12/16/72h-roman-dun-auteur-montesquivien/

Un peu stressé il se lance. Ce dernier s’exprime alors avec beaucoup d’humour mais aussi de réelles émotions. C’est un hommage poignant qui captive l’attention du public. “Stella Blandy était une femme en avance sur son temps. J’imagine qu’elle aurait pu se plaire à notre époque.

Les jeunes filles représentant le conseil municipal des jeunes prennent le relais. Elles lisent alors une citation de Victor Hugo. Dans celle-ci, il évoque son espoir de voir un jour une égalité homme-femme. C’est la fin du discours. À l’aide de Matthieu Biasotto, elles dévoilent la plaque. Cette dernière rencontre un franc succès.

Mais aussi des festivités.

Après le discours, l’apéro. Toutes les personnes présentes sont invitées à la salle polyvalente du village afin de partager un verre. C’est ainsi que dans une ambiance conviviale et chaleureuse, l’on se donne rendez-vous dans une salle joliment décorée. Une exposition est donnée dans le même lieu. Elle est notamment composée d’œuvres de Stella Blandy. S’en suivra une auberge espagnole. À 21h débute le concert des Sœurs Sisters. Ces femmes engagées chantant pour les droits des femmes, assurent alors l’ambiance. Les femmes auront bel et bien été à l’honneur, du début à la fin de cette soirée.