Montréjeau : La bouquinerie du Mont-Royal attend les lecteurs… et les autres

Valérie Perraut-Mulot vient d’ouvrir un espace où les lecteurs de tous horizons trouveront leur bonheur dans les centaines d’ouvrages présentés. Mais pas que ! Le lieu s’appelle tout simplement la Bouquinerie du Mont Royal.

Je veux vivre avec les gens

C’est un espace clair où les livres sont rois. Valérie avec son accent et sa gouaille de titi parisien vous accueille avec sourire et empathie. Sa bouquinerie est installée dans les anciens locaux de l’agence immobilière, TSI, sous les arceaux de la place Valentin Abeille. Il faut dire qu’elle est tombée amoureuse de cette place, des gens qui y vivent, des commerçants qui y travaillent.  Elle dit qu’elle a été bien accueillie. « Je veux vivre avec les gens. »

Un accent titi parisien car Valérie est née sur une péniche sur la Seine. Ses parents étaient mariniers et elle navigue jusqu’à ses sept ans. Il a fallu aller à l’école et son père décide alors de quitter l’eau pour la terre.

Après son bac, elle part en Irlande et y reste quatre ans.

Durant vingt ans, elle est assistante de direction à l’institut français de la mode à Paris. Elle est ensuite huit ans coordinatrice à la direction de la recherche à l’INSA Toulouse. Elle travaille dans l’immobilier en tant que commerciale indépendante pour une agence anglaise.

Elle est arrivée en Barousse, à Anla précisément en 2014. Elle est mariée à un ramoneur, également garde-pêche sur l’Ourse.

Un lieu de vie

Puis, elle tient durant deux ans la bouquinerie de Saint Bertrand de Comminges.

Mais ce qu’elle recherchait n’était pas simplement être commerçante. Elle voulait créer un lieu de vie. Un lieu où les gens viennent boire un café (tirelire à disposition pour renouveler le nectar), discuter, échanger. « Je voulais également un rythme de vie en corrélation avec la vie de famille car à Saint Bertrand, je travaillais le week-end. Et aussi un magasin de plain-pied. »

On y trouve quoi chez Valérie ?

L’offre est généreuse et supporte un inventaire à la Prévert. On y trouve donc, des ouvrages sur les religions,  la philosophie, l’ésotérisme, la psychologie, les sciences et techniques. Les Beaux-arts ne sont pas en reste, tout comme l’histoire, le régionalisme, les BD ou encore des livres destinés à la jeunesse.

Les polars sont bien représentés, la musique avec la vente de CD, des livres scolaires anciens. Elle possède des éditions rares de livres anciens, des collections. Dans les collections, une de livres pop-up.

Côté pratique

La bouquinerie est ouverte du lundi au vendredi de 10h à 18h. Poussez la porte, entrez, vous êtes dans un autre monde. Celui de Valérie. Contact : 06 20 47 13 48.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *