Montréjeau : 1287 signatures contre le futur hard-discount !

Depuis le début du projet, Montréjeau avec tous est vent debout contre l’installation d’un nouvel hard-discount Netto à Montréjeau ( https://www.petiterepublique.com/2022/09/17/montrejeau-un-nouvel-hard-discount-a-montrejeau/).

Samedi 16h, ils sont une trentaine réunis sous un barnum tout à côté du futur emplacement prévu pour le supermarché. L’association Montréjeau avec tous avaient invité à un goûter, les quelques 1287 signataires de la pétition disant non au projet.

Présent sur les lieux, Alain Talbot, président de l’association entouré de plusieurs adhérents. Présents également Jérôme Baron, Nicolas Simon et Marie-Pierre Dufour, conseillers municipaux d’opposition.

Annabelle Fauvernier, candidate aux dernières législatives sous la casquette NUPES soutient le collectif et « ne comprend pas ce projet. Avec l’offre actuelle sur Montréjeau, les besoins de la population sont satisfaits. Avec ce projet, on va artificialiser les sols. Pourquoi ne pas avoir garder cet espace pour en faire des jardins et des vergers partagés ? »

A noter la présence également de José Almeida, délégué LFI pour Montréjeau et Gourdan-Polignan.

Un nouveau magasin ne fera pas augmenter la consommation

Cyrille Auzou qui a pris en franchise le magasin Carrefour-Market situé juste en face le projet, soutient également le collectif. C’est lui aussi qui offrait le goûter. « J’ai pris le magasin en toute connaissance de cause. Construire un nouveau magasin ne va pas faire augmenter la consommation. Je remercie l’association pour son soutien ainsi que les clients qui témoignent leur attachement à l’enseigne Carrefour. Dans notre magasin, nous misons sur les produits locaux. »

Alain Talbot a eu un entretien avec le maire qui défend la libre entreprise . « Sur les 1287 signatures, 450 sont de Montréjeaulaises et Montréjeaulais. Il y a une vraie attente en centre-ville pour une épicerie. Carrefour à cet effet a proposé son aide. Et le maire nous soutient dans cette idée. »

Ci-dessous, texte du collectif

« Plus de 1280 signatures pour notre pétition contre la construction d’un supermarché  Netto à Montréjeau.

Ce constat parle de lui-même.

Nous considérons que ce projet présente une vision économique dépassée qui s’oppose frontalement aux efforts de restauration des centres-villes basés notamment sur le flux quotidien du petit commerce.

On nous oppose, le leurre d’un nombre important d’emplois créés qui accompagneront cette ouverture. Comment y croire, car ce projet s’inscrit dans un modèle économique qui consiste à vendre plus avec toujours moins de personnel et va directement concurrencer les supermarchés et commerces existants ?

Si nous comprenons également l’intérêt pécuniaire pour les finances publiques en berne de la ville que représente la vente du terrain communal où sera implanté ce supermarché. Comment peut-on accepter un projet ignorant à ce point la réalité de la surconsommation, de la défense des circuits courts et y sacrifier de la préservation de notre environnement et de notre cadre de vie ?

Voulons-nous avec cette nouvelle offre commerciale, liquider nos marchés animés, synonymes de lien social ou les réduire à peau de chagrin, uniformiser notre bastide avec l’implantation d’un bâtiment commercial standardisé de plus ?

Bref, force est de constater que nous sommes nombreux à souhaiter avant tout que notre ville conserve son âme et fasse le choix de décisions exemplaires en phase avec les problèmes actuels.

Des solutions alternatives existent, elles ont été proposées à l’équipe municipale nous souhaitons qu’elles soient soutenues.

Mais nous avons surtout à cœur que les préoccupations légitimes des signataires de cette pétition soient entendues ! »

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Une réponse

  1. Le maire de Montrejeau est citoyen du village des Tourreilles et n’en à cure de la ville de Montrejeau qui lui fournit une belle retraite avec des indemnités conséquentes (2100euros par mois) .l’exemple des ateliers municipaux pour un loyer mensuel de (3500e mensuel) ainsi que la vente d’un immeuble en centre ville avec un apport de 6 loyers pour la commune qui a été vendu à un privé et cerise sur le gateau la police municipale occupe une salle pour 300e de loyer mensuel? je continue avec l’embauche d’une chargé de mission pendant près de 2 ans pour effectuer une analyse économique du bourg et qui conclue que la future maison de santé devrait se faire en centre ville ce qui sera confirmé par le maire en personne dans la presse pour la réalisation de la maison de santé en centre ville (encore un mensonge) etc…..etc……le ccas ????belle histoire à découvrir……et dans l’indifférence de la population et des élus responsables……..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :