Montréjeau : 750 ans d’histoire dignement fêtés

La Bastide royale fêtait ce premier week-end du mois de juillet, les 750 ans de sa création. Un évènement haut en couleur, totalement inédit, qui accueillait sur les deux jours entre 5 et 6 000 personnes.

Cela faisait plus de huit mois que le comité organisateur travaillait d’arrache-pied afin que la fête soit belle (https://www.petiterepublique.com/2021/10/26/montrejeau-les-750-ans-de-la-bastide-royale/) . Et elle le fût.

Depuis bien longtemps  la Bastide royale n’avait pas connu telle animation en son centre. En fait, depuis l’abandon du festival de folklore Folkolor place Valentin Abeille et ses alentours. A quand son retour en ces lieux ?

Une des plus belles fêtes médiévales de toute la région

Tout commence par le vernissage de l’exposition  vendredi 1er juillet (avec un superbe buffet préparé par les cuisines du Lugaran). Exposition qui retrace au moyen de documents d’époque, l’évolution de la bastide royale. On peut y voir également la maquette de l’ancienne halle en bois qui se trouvait place Valentin Abeille, halle qui fut détruite par un incendie à la libération. Cette exposition est visible au bureau d’information touristique (05 62 00 79 55), durant les mois de juillet et août. Elle était préparée, rappelons-le par Jean-Jacques Miquel, l’historien de la commune.

Durant les deux journées, des artisans, venus de très loin pour certains, proposaient sous la petite halle et place Valentin Abeille, des articles de qualité et inédits. Tous sans exception disent avoir bien travaillé et sont prêts à revenir. Le marché des saveurs tenait lui aussi toutes ses promesses. Une des plus belle fête médiévale de la région selon des représentants des troupes de reconstitution historique. Toutes les heures, le canon installé boulevard de Lassus grondait. L’association montréjeaulaise Un poil d’histoire n’était pas en reste avec ses tirs au fusil à poudre noire.

Le tout dans une ambiance des plus conviviales et avec une météo au top.

Samedi, dépose des armoiries place Valentin Abeille. Dimanche, après le dépôt de gerbe au monument aux morts, Eric Miquel recevait la réplique de l’épée Durandal du chevalier Roland.

Il ne faut pas oublier non plus le bal occitan et ses deux excellents orchestres qui ont fait danser les amateurs jusqu’au bout de la nuit.

En point d’orgue ces deux jours, le défilé dans les rues de la cité avec fanfares, vélos du début du siècle, enfourchés par des membres du Montréjeau cyclo-club. Sans oublier toutes les troupes.

Une fois de plus un superbe week-end dû au comité organisateur composé de Jacques Gallet, Pascal Perpignan et Corinne Miat. Les membres du comité des fêtes, quant à eux, servaient les quelques 1 000 repas concoctés de main de maître par Thierry Benito et son équipe. Repas animés par Jano Dutour et son accordéon.

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles

Ne manquez plus un article :