Espoir d’ouverture de la piscine de Saint- Béat pour la mi-juillet !

Le président de CCPHG, très confiant, avait réuni, Mercredi 22 juin 2022, les maires de l’ex canton de Saint-Béat en présence de Patrice RIVAL, vice-président du Conseil Départemental, et des vice-présidents de la CCPHG, pour trouver une solution en vue de garantir l’ouverture de la piscine de Saint-Béat cet été.

Nous avons rencontré Alain Puente Président de la CCPHG, qui nous fait part d’un communiqué : »Après concertation, les différents élus présents ont accepté la proposition du Président de la CCPHG de participer aux charges de fonctionnement de la piscine de Saint-Béat via un dispositif de fonds de concours. La Communauté de Communes prendra à sa charge 50% de ce fond de soutien, les communes se partageant au prorata du nombre d’habitants les 50 % restants. »

Le budget d’exploitation de la piscine de Saint Béat est évalué à 46 000€, avec les charges salariales inhérentes au fonctionnement notamment les salaires, des techniciens d’entretien et des maîtres nageurs. La Com Com ne pouvant pas prendre en charge, pour des questions réglementaires, ces derniers salaires. La CCPHG et les communes du Saint Béatais se partageraient, donc, a parts égales un montant de dépenses d’env. 20 000€. Si cet accord de principe est validé par les vingt communes concernées, le Président proposera aux conseillers communautaires de délibérer en ce sens lors du Conseil Communautaire du 13 juillet prochain.

Autant dire que nous nous trouverions devant un tout nouveau cas de figure qui donnerait un nouvel élan de solidarité à l’intercommunalité. Alain Puente précise « Préfigurant d’un nouveau débat d’orientation pour l’avenir, à mener dès cet automne. »

Si les annonces faites sont confirmées, la commune de Saint- Béat devrait donc retrouver sa piscine dès la mi-juillet.

Anna Changeux Maire de Saint- Béat : »Je suis heureuse et reconnaissante  de cette solidarité intercommunale. Il faut remercier l’ensemble des communes qui ont aussi leurs propres difficultés. Saint Béat sera le seul site aquatique du territoire pour cette année. Nous devons très vite nous mettre autour de la table pour réfléchir à des solutions pérennes et structurantes, dans ce domaine. La proximité de la station du Mourtis pour laquelle le Conseil Départemental de la Haute Garonne envisage une gestion de tourisme 4 saisons, doit nous aider à cette réflexion globale..! »

Sous l’impulsion de Patrice RIVAL, le Département étudie de son côté la possibilité de prendre à son compte une partie des dépenses résiduelles à la charge de la commune de Saint-Béat.

Voila donc, semble-t-il le cas « piscine de Saint Béat » partiellement résolu.

Reste que le Projet de piscines sur Luchon et Saint- Béat est vital pour le millier d’élèves des écoles des différentes vallées.  Ghislain Fondevilla a lancé une Pétition Piscines.  Il nous dit :« L’ouverture de la piscine de Saint Béat, ne suffira pas ! Il faut permettre à nos écoles du territoire, qui sont nombreuses, de Luchon, à Gourdan-Polignan en passant par Saint Béat et Barbazan. Luchon doit retrouver un centre aquatique digne de ce nom. Arrêtons de dire que la CCPHG n’est pas compétente, elle est en charge de la Jeunesse et du sport. Il est obligatoire de permettre à nos enfants d’apprendre à nager dans le cadre scolaire. C’est tous les jours que nous apprenons des suppressions de Services Publics, dernier en date la Perception, la suppression du distributeur de billets, rien que pour Saint- Béat. Où va-t-on ? comment nos élus traitent-ils la ruralité ? Il faut rééquilibrer et rééquiper le territoire. »

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :