TRAD’ENVIES 2022, pourquoi ça marche ?

Le groupe Zik et d’OC pendant la scène ouverte du jeudi après-midi 

Ça Marche !

Ateliers de luthiers …Eras bohas !

24ième édition, mais chaque fois des nouveautés, déjà le décor à changé avec l’implantation de la toute nouvelle salle de spectacles, inaugurée en 2021. Le président de « Trad’envies » est reconnaissant de l’effort fourni par la commune de Pavie, pour doter sa ville d’une si belle salle, pleinement exploitée pour cette édition 2022. Alain Laporte Pt de l’association Trad’envie : « Le Festival existe depuis 1994, c’est sa 24° édition, il y a eu des années sans ! Une quinzaine de bénévoles œuvrent tout au long de l’année, pour les 4 jours autour du Jeudi de l’Ascension, ce sont une cinquantaine d’hommes et femmes qui prêtent main forte. Jeudi nous avons organisé un concert, véritable spectacle au Théâtre du Dôme à Auch, avec le groupe ARTUS, carrefour de musiques actuelles et traditionnelles. Il fait beau, le public répond présent, les stages de musiques et danses ont bien fonctionné. Le pavillon des luthiers a vu traverser beaucoup de monde. Il y a énormément d’ambiance aux Trad’Apéro’s, midi et soir et dans ce cadre, mon ami Pierre Rouch m’a fait découvrir « Estornapic » des jeunes talents, venus du Comminges tout proche.  » 

Ça marche aussi, de part la richesse musicale, et sa diversité de styles…

Trad’envie, l’envie de revenir, pour partager des moments simples, dans cette densité de talents aussi divers et variés, réunis dans cette culture Occitane, mais pas que. L’on peut danser en plein air, sur un parquet dédié, grâce aux nombreux musiciens qui viennent exercer leurs talents entre chaque plateau musical. Les équipes organisatrices, proposent boissons et assiettes gourmandes, des camions cuisines complètent l’offre pour ces 4 jours et proposent des plats exotiques ou des pizzas au four. Les concerts et les bals se succèdent, sans interruption sur la scène de la salle de spectacle de Pavie, on a dansé avec Rémi Geffroy Septet, Las Orgàs, Dirty Cap’s, Bargainatt, Debout sur le Zinc, Tribal voix et Flowk, Trio Dadin Milleret Brotto…et d’autres. Le Duo Rouch-Bourry et Les Morus ont animé le Trad’apéro du vendredi soir. Tout se termine samedi soir tard par la Nuit de la danse avec Hont Hadeta et une battle avec  La Machine et Bal Brut à la salle polyvalente.

  • Il faut aussi profiter de la ville, de son Eglise, des vestiges de son couvent, de sa chapelle et du magnifique Pont du XIII° siècle qui enjambe le Gers.

A l’année prochaine !

http://www.tradenvie.fr/

 

 

 

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :