Aurignac : Exil et chorégraphie, quand la danse devient catharsis

L’Ecole de danse d’Aurignac et l’association Alter Ego ont engagé un partenariat culturel, ils s’associent pour un échange chorégraphique entre les danseurs et les demandeurs d’asile. A travers ce travail commun, les corps dialoguent, les mouvements se libèrent pour laisser la nature s’exprimer.

Une restitution de ce travail se déroulera dimanche 22 mai à 18h15, dans la cour du château de la ville haute. Contact 05 61 98 90 08.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :