L’Isle-en-Dodon : La Foire de Printemps, un magnifique hommage aux acteurs du territoire

Rien n’aurait pu gâcher la fête de la formidable Foire de Printemps annuelle de L’Isle-en-Dodon, pas même les bourrasques de neige et le froid glacial qui se sont abattus sur la ville samedi 2 avril, premier jour des festivités. Le lendemain dimanche fut plus clément et c’est sous un soleil transi mais présent, que les animations ont continué bon train.

Samedi matin, le député Joël Aviragnet, le maire Lionel Welter et des personnalités locales ont lancé l’ouverture officielle, ventée et pluvieuse, des deux jours de fête. Vaches et broutards sous le barnum ont participé à la vente organisée par le GDA local (Groupement de Développement agricole) et la Chambre d’Agriculture 31.

Autour de la place centrale, où le marché aux producteurs battait son plein, les visiteurs pouvaient admirer les engins et tracteurs agricoles, monstres de technologie. En continuant la balade, on arrivait sur la mini-ferme, et les gentils baudets de l’asinerie Marquise & Co, d’Anan. Les fans de balade à dos d’âne s’alignaient pour le départ.

Aux alentours de midi, des effluves appétissantes invitaient le public à un grand apéritif offert par le magasin Intermarché, complété par les grillades de viandes du GDA, ce dernier s’occupant aussi du grand repas du midi. Et pour bien digérer mets et dégustations diverses, on se dégourdit les pieds en dansant au son de la Banda Bisto de Nas.

Petit goûter pour continuer la visite ? les démonstrations salées et sucrées des Pot’Chefs, association pour l’amélioration de la restauration collective, a ravi les papilles tout au long du week-end. Pour finir la belle première journée de la Foire de Printemps, s’est tenu dans la salle du cinéma un spectacle Brel Debout, organisé par Culture et Cinéma, avec Raphaël Breil, un vrai succès.

Quant au dimanche, le soleil revenu, les éleveurs de brebis tarasconnaises de Lilhac et Saint-Frajou ont confié leurs animaux à un expert de la tonte. Devant un public très impressionné par la rapidité et la précision des gestes, les brebis étaient dépouillées en un tournemain de leur lourde toison, prêtes pour l’estive. Près de là, le maréchal-ferrant, venu de Rieumes, a travaillé en direct sur sa forge ambulante, réitérant les gestes ancestraux modernisés par les outils et les matériaux d’aujourd’hui.

Bien sagement rangées devant l’Hôtel de ville, les vieilles dames mécaniques de l’association Les vieux pistons des Coteaux, de Fabas, faisaient rutiler leurs chromes pour le plus grand bonheur des amateurs. Ford, Porsche, Renaud, aronde, Jeep, 203, etc., les belles voitures font toujours rêver. Et toute la journée du dimanche le vide-greniers de l’Association des parents d’élèves des écoles ont tenu leurs stands sur le Pré Commun, dans un froid vif mais heureusement sec.

Malgré les aléas climatiques, la Foire de Printemps s’est révélée comme à l’accoutumée un immense succès, un hommage à la diversité des productions locales, au dynamisme agricole, commercial, associatif et artisanal du territoire. C’est le fruit du travail collectif des organisateurs, L’Isle Foires et Marchés, le GDA et tous les bénévoles qui ont contribué à cette fête du goût et du terroir.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :