Avec 70 individus détectés en 2021, l’effectif de la population d’Ours brun continue progressivement d’augmenter dans les Pyrénées.

L’ours à Cier ? 

  • Quelques-uns-es ont mordu à l’hameçon, pour la plupart, c’était une évidence. C’était bien un « poisson d’avril » !! Eh bien OUI, « Qu’ei  ua galejada ! » (Il y a bien longtemps que l’ours « Goiat » était passé sur le territoire de Cier de Luchon…)

 

Plus sérieusement, OFB (Office Français de la Biodiversité) vient de publier le rapport annuel du Réseau Ours Brun : RAPPORT Réseau Ours

70 individus Ours recensés en 2021 dans les Pyrénées. C’est là un des résultats présentés dans le rapport annuel 2021 du suivi de l’espèce dans les Pyrénées françaises réalisé par le réseau Ours bun.

Issu des travaux du réseau Ours brun, composé de 450 membres, bénévoles ou professionnels, en collaboration avec les partenaires andorrans et espagnols (Aragon, Catalogne, Navarre), ce bilan revient sur les techniques de suivi et sur l’ensemble des résultats obtenus pour l’année écoulée. 574 sorties journalières, plus de 500 au suivi systématique par photo automatique. Le ROB a collecté 2023 indices et validé 1730 indices de présence d’ours, soit une augmentation des indices validés de 13% par rapport à 2020 et de 21% par rapport à 2019. Côté français, 331 attaques (classées ours non écarté) sur bétail et 2 attaques sur ruchers ont été recensées, contre 369 et 5, respectivement, en 2020. En Espagne, le nombre d’attaques (bétail + ruches) a encore diminué, passant de 90 en 2018 à 30 en 2021.

  • L’Effectif Minimal Détecté (EMD) en 2021, sur l’ensemble des Pyrénées, est de 70 ours dont 3 ours sont morts ou ont été considérés morts en cours d’année (l’ourse Caramelles et 2 oursons de l’année de l’ourse Caramellita). Un minimum de 8 portées totalisant 15 oursons de l’année a été détecté.
  • La tendance démographique montre toutefois que la population d’ours croit progressivement. Sur la base de l’EMR, le taux d’accroissement moyen annuel entre 2006 et 2020 est estimé à 11,40% pour l’ensemble des Pyrénées.
  • Enfin, un des points marquants de l’année 2021 est la participation à la reproduction de 4 nouveaux mâles dont l’ours Goiat avec l’ourse Caramellita. Les 3 oursons mâles, issus de l’accouplement de Sorita avec Rodri devraient également, en cas de survie, participer dans le futur à améliorer la diversité génétique de la population d’ours pyrénéenne.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *