Aurignac : Et si les femmes préhistoriques avaient chassé le bison ?

A l’occasion de la Journée internationale de la Femme mardi 8 mars, le Musée de l’Aurignacien propose, dans le cadre du Café-Préhistoire, une conférence de Marylène Patou-Mathis : « Une autre histoire des femmes préhistoriques. »

Dans cette causerie, le rôle et la place des femmes dans la Préhistoire seront abordés différemment. Car, loin de la vision patriarcale héritée de la société du XIXème siècle, pourquoi les femmes n’auraient-elles pas peint Lascaux, chassé le bison, taillé les outils, inventé des techniques…

Préhistorienne, Marylène Patou-Mathis est spécialiste des comportements des Hommes préhistoriques, en particulier des Néandertaliens et des premiers Hommes modernes européens. Elle a publié plusieurs ouvrages scientifiques, et publie dans des revues nationales et internationales. Elle diffuse la connaissance en tant que conférencière, commissaire d’expositions et conseillère de documentaires scientifiques. Elle notamment été consultante pour le film AO le dernier Néandertal (de Jacques Malaterre). Elle a également publié des ouvrages dont en 2020 L’homme préhistorique est aussi une femme (Allary Ed.).

Mardi 8 mars, 18h30, au Café-Préhistoire, conférence de Marylène Patou-Mathis « une autre histoire des femmes préhistoriques ». Au Musée de l’Aurignacien, avenue de Benabarre, 31420 Aurignac. 05 61 90 90 72. Gratuit. Réservation vivement conseillée.

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :