Boulogne-sur-Gesse : Le sénateur Pierre Médevielle chez les parachutistes de Montauban

A l’invitation du sénateur du Tarn-et-Garonne Pierre Antoine Lévi, le sénateur Pierre Mévielle a visité le 17ème régiment de génie parachutiste de Montauban (RGP), ainsi que le 9ème Régiment de soutien aéromobile (RSAM). Ce déplacement, en compagnie de Jean-François Longeot sénateur du Doubs, Jean-Pierre Moga sénateur du Lot-et-Garonne, Olivier Cigolotti sénateur de la Haute-Loire, et François Bonhomme sénateur du Tarn-et-Garonne, a eu lieu dans le cadre d’une mission d’évaluation des moyens dont dispose l’Armée.

Ces missions sénatoriales sont un outil de diagnostic qui permet aux parlementaires qui ne sont pas membres de la Commission Défense, de mieux connaître l’état des lieux des ressources et besoins de l’Armée, en prévision du prochain vote du projet de loi de Finances.

Le 17e RGP, commandé par le colonel Le Vey, est organisé, équipé et entraîné pour remplir les missions d’appui de la 11e brigade parachutiste, grâce à des savoir-faire et des équipements spécifiques, dont une plate-forme aéroportuaire opérationnelle partout dans le monde. Sa vocation est de larguer des soldats et du matériel sur des zones inaccessibles, et il est le seul capable en Europe de rétablir ou créer une piste d’atterrissage.

Quant au 9ème RSAM, créé en 2010 lors de la restructuration de la 11e base de soutien du matériel, il assure à Montauban la maintenance aéronautique des hélicoptères de l’aviation légère de l’Armée de Terre.

« Nous avons assisté à une impressionnante démonstration de pliage de parachutes, souligne Pierre Médevielle. Des milliers de parachutes arrivent tous les jours dans le centre ultra moderne et informatisé. Ils sont nettoyés, révisés, réparés, repliés, à différents postes, sur des tables d’une vingtaine de mètres de long. » La spectaculaire manutention est réglée au millimètre, et une rigueur sans faille est de mise, il en va de la sécurité des militaires qui les utilisent.

« Nous essayons aussi chaque année avec quelques collègues de la Commission d’aménagement du territoire, d’accomplir ces visites en dehors de la Commission Défense, qui est davantage axée sur la stratégie militaire et la géopolitique que sur les moyens mêmes de l’Armée. Ça nous donne une image concrète de la situation, et j’aime bien, quand je vote, connaître le sujet à fond. Mon équipe et moi-même tenons à remercier l’ensemble des militaires qui nous ont reçus pour leur accueil et leur disponibilité. »

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :