L’Ecole Supérieure des Métiers (E.S.M.) a eu le privilège d’accueillir dernièrement la finale nationale des « Meilleurs Apprentis de France » en chocolaterie.

Et le résultat fut pour le moins magnifique !

Le thème que les sept candidats avaient à traiter était « Tokyo 2020 » et il fallait réaliser une pièce de vitrine, une création commerciale et des bonbons.

Le moins que l’on puisse constater était que le « haut du panier » de la chocolaterie de demain était là.

Pour les départager, sans aucunement rabaisser les « non gagnants », les organisateurs avaient fait confiance à trois jurys qui ont noté la technique de travail (durant la réalisation), la présentation et la dégustation.

Le président du jury n’était autre que Jean-François Castagné, l’un des meilleurs ouvriers de France (MOF) 1993, assisté de Stéphane Augé, professeur de cuisine et de pâtisserie au Lycée Quercy-Périgord de Souillac et MOF glacier en 2007, de Germain Etienne professeur au lycée René Bonnet, Frédéric Lopez lui aussi professeur en chocolaterie, Jérémy Fages chocolatier à Toulouse sous l’appellation « Les galeries du cacaoFages » pour n’en citer que quelques-uns.

Le résultat fut détonant puisque ce ne sont pas moins de trois apprentis qui ont été jugé-e-s aptes au titre : Camille Dupuy, qui arrive de Tulle, Romain Charbonnier de Lens et Axel Ragazzo d’Angers.

Leur travail devait être réalisé en six heures avec une seule pause d’une demi-heure.

Bien entendu, comme à chaque fois, des accidents ont émaillé la fin de l’épreuve lors de la présentation, tout cela lié au stress et à la pression de vouloir bien faire.

Comme à chaque belle activité, la directrice Virginie Maral, le conseiller régional et adjoint municipal Christophe Delahaye, la conseillère départementale Sandrine Floureusses excusée car retenue sur une autre action, ainsi que le collège des « MOF » du secteur ont toutes et tous vanté le niveau des œuvres réalisées.

Cela prouve le niveau d’implication des centres de formation pour amener l’apprentissage et l’artisanat vers l’excellence et le partage du savoir-faire.