Blajan : Le resto-guinguette La Petite Musette va bientôt ouvrir ses portes

A Blajan, la bonne nouvelle vient de tomber, l’ancien multi-services, fermé depuis de longs mois, va reprendre vie sous une autre forme : un bar-restaurant artistique, festif, où l’on pourra venir se restaurer et danser toute l’année. La Petite Musette, c’est son nom, existe déjà depuis près de trois ans dans les Hautes-Pyrénées, à Oursbelille. Cet établissement, fondé par Laurent Tonnelier et son épouse Anasthasia, connaît un si beau succès que le patron a décidé de le dupliquer à Blajan. La commune était en effet en recherche de repreneur pour le commerce du centre bourg, dont elle est propriétaire des murs.

« La Petite Musette crée du lien social, confirme Laurent Tonnelier, c’est son ADN. C’est un lieu de vie pour tous, on y vient manger certes, mais aussi danser, se rencontrer, discuter, échanger, se retrouver, toujours dans un esprit ludique et joyeux. Ma devise : « Entrez en laissant vos soucis à la porte, et repartez avec le sourire. »

« En premier lieu, voyez-vous, souligne Laurent, penser aux anciens est pour moi un devoir. La Petite Musette dans le 65 a été fondée en l’honneur de mes grands-parents, Simone et Raymond, qui adoraient danser au bal musette. J’ai tenu à créer un endroit où comme autrefois, on peut se retrouver pour danser sur des airs d’accordéon, mais pas seulement. Car je suis DJ de profession et je me mets souvent aux platines pour des soirées disco, années 80, latino, et autres. Car La Petite Musette est un endroit pour toutes les générations. A Blajan, ce sera la même chose. Tous les week-ends de l’année sans exception, des orchestres, chanteurs, musiciens, animeront les soirées, en plus des bals musette. Sur les quatre dimanches du mois, trois seront animés par des orchestres têtes d’affiche de la région, et le quatrième par un DJ 100% musette. Le midi, avec le repas ouvrier, la musique est là aussi et si l’on veut danser, pas de problème, la piste intérieure -actuellement en construction- les accueillera. » A l’extérieur, une piste en pelouse sera aménagée : « On enlèvera les chaussures pour y danser, face aux Pyrénées. » Autre spécialité de La Petite Musette, les repas de groupes. Quant aux postes à pourvoir : « J’ai lancé un appel à candidature pour uniquement des personnes du territoire, confirme Laurent Tonnelier. » La cuisine traditionnelle familiale est en vedette à la Petite Musette, dans le style brasserie améliorée, copieuse, savoureuse : « Ici que des produits frais, pas de congelés sauf le poisson, pas de micro ondes, et nous travaillerons en priorité avec les producteurs locaux. »

« La Petite Musette, reprend Laurent Tonnelier, est un moyen de faire revivre la tradition, de dynamiser les campagnes. Et j’y puise la seule richesse qui m’intéresse, humaine, en côtoyant des personnes nées dans les années 30, 40, qui me racontent la vie d’avant, qui retrouvent un peu de leur jeunesse. Ça me comble. » Marié à Anasthasia et papa de deux enfants, Laurent a 49 ans, il a été directeur artistique et disc-jockey professionnel dans plusieurs régions de France pendant 25 ans.

Laurent Tonnelier, tient à remercier le maire Jean-Bernard Castex et l’ensemble de la municipalité, qui ont examiné et accepté son projet original : « J’ai trouvé de l’écoute et de la compréhension, le projet leur a paru correspondre aux attentes de la commune. »

L’activité épicerie, mitoyenne du restaurant, sera reprise par Chloé Pinana, originaire du village, dans un bel esprit d’entente entre les deux commerçants.

La population se félicite de l’ouverture de ce commerce énergisant et le maire, Jean Bernard Castex, abonde : « La municipalité se bat pour maintenir une activité de commerces dans le village. C’est difficile dans nos contextes ruraux, où les volontés ne manquent pas certes mais la réussite n’est pas toujours au bout. Ce projet amène une dynamique à la fois sur le plan du lien social et sur le plan de la sécurisation des revenus, car il y a une valeur ajoutée à l’activité de restauration. Le concept a fait ses preuves dans les Hautes-Pyrénées, il est bien ciblé, bien réfléchi, dans l’optique de stimuler la vie locale pour un large public. »

Tous attendent donc impatiemment l’ouverture officielle de ce lieu rassembleur, vers la fin novembre, quand les travaux seront terminés. Bonne route et bon vent à la Petite Musette de Blajan.

https://www.lapetitemusette65.com/

Mots-clés :

Articles en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *