Vingt-cinq baliseurs se sont rassemblés samedi 2 octobre dans la salle des associations de la mairie de Péguilhan-Lunax, à l’appel du Comité départemental de Randonnée pédestre de la Haute-Garonne. Mélanie Dargent, chargée de mission auprès du CDRP 31, précise : « L’objectif est de réunir nos baliseurs sur ce secteur, pour une journée en deux temps, la théorie d’abord avec un rappel du bon usage du balisage, puis la pratique avec l’action sur le terrain. Un repérage a déjà été effectué au préalable. » Chaleureusement reçus par le maire-adjoint Antoine Viviès, les participants, parmi lesquels la vice-présidente du CDRP 31 Jacqueline Winnepenninckx-Kieser, ont été informés des nouveautés inscrites sur la Charte officielle de balisage de la Fédération Française de randonnée.

Antoine Viviès se félicite de cette visite : « Lorsque le Comité nous a contacté pour travailler sur nos chemins, nous avons répondu favorablement bien entendu car pour nous les sentiers de marche sont très importants. Depuis que nous sommes une commune nouvelle, nous avons de nouveaux objectifs et l’intérêt accru pour la marche est un levier pour notre territoire. Nous avons en projet la création d’un grand circuit, à partir d’un premier sentier existant d’une dizaine de kilomètres, qui relierait Péguilhan à Lunax puis aux autres communes voisines, dans un souci de cohérence et d’attrait touristique. » En effet les points remarquables sont nombreux dans le canton, les panoramas, le lac de la Gimone, les deux châteaux, la chapelle de la Camelle et bien d’autres.

L’adjoint au maire rappelle que c’est la Communauté de communes Cœur et Coteaux de Comminges qui a la compétence pour les sentiers de randonnées, les villages travaillent donc de concert avec le responsable Christophe Lafforgue. La 5C a à son actif près de 70 boucles répertoriées pour 700 km de circulation pédestre.

Équipés de gilets fluo, de bonnes chaussures de marche, d’outils et matériels adéquats pour nettoyer les emplacements dédiés à la signalisation peinte ou adhésive, les baliseurs ont œuvré sur plus de 8 km de chemins. Ils ont rafraîchi la signalisation existante et peint les pictogrammes en jaune, couleur de la Fédération. Un coup de main indispensable au bon fonctionnement de ces itinéraires réservées aux amoureux de la nature.