Que peut-il se passer derrière les yeux clos d’une personne qui se souvient d’une rencontre ? peut-on avec une caméra, capter l’indicible reflet du souvenir sur un visage ? C’est le pari qu’on pris les artistes de la compagnie Sputnik dans ce projet un peu fou : « C’est un peu secret, chuchote Mickaël Rodolphe en souriant, posté près de l’Office de Tourisme de L’Isle-en-Dodon avec sa caméra sur pied. Nous nous déplaçons de façon impromptue, et sur les lieux où nous agissons, les gens sont invités à participer au pied levé. L’aboutissement est pour bientôt, mais chut… c’est là aussi une surprise. »

Face à lui, une simple chaise. Les passants sollicités acceptent de s’asseoir et se prêtent à la consigne : penser à une rencontre survenue à un moment de leur vie, fermer les yeux et s’y replonger, en silence. Pendant ce temps, Mickaël actionne la caméra et capte ces instants d’intimité, d’intériorité. Lorsque l’intervenant a revécu dans son esprit l’intégralité du souvenir, il rouvre les yeux. Le film est terminé. Pendant une période donnée, le caméraman va engranger ces mini-expériences pour en ressortir une galerie de portraits divers, instantanés de la population locale. La compagnie Sputnik mène ce projet original sur deux axes, l’un pour balayer en un kaléidoscope picaresque la diversité des habitants d’un territoire, l’autre pour redonner au silence sa valeur intrinsèque dans une époque où l’on est noyé de bruits dans une logorrhée assourdissante. Ce travail est l’ADN de la compagnie :

« Nous sommes un collectif d’artistes internationaux constitué en 2009, avec la volonté de réaliser des créations en résonance avec les lieux de représentation. Les créations naissent d’une matière documentaire faite de portraits vidéo, de sons, d’archives, de mots, d’ambiances collectées. Ces créations sont présentées notamment dans l’espace public. La compagnie a choisi une méthode de travail de proximité et d’ouverture avec le désir de renouveler les formes artistiques par une approche anthropologique et des nouvelles pratiques d’art dans l’espace urbain. Nous travaillons sur l’impact et l’interaction entre artiste-habitant-œuvre. »

A suivre donc et gardez l’œil ouvert. Ou fermé pour penser à vos souvenirs devant la caméra…

https://cie.cie-sputnik.org/