Boulogne-sur-Gesse : VRAI, le théâtre de rue dans une boîte-mystère

Proposé par Pronomade(s), centre national des arts de la rue et de l’espace public depuis 2001 à Saint-Gaudens, le spectacle VRAI créé par la compagnie Sacékripa posera ses tréteaux à Boulogne, au mois d’octobre. Le propos du spectacle est alléchant, les deux protagonistes invitent les spectateurs à observer l’intérieur d’une étrange boîte géante, et d’assister à la relation qui se noue entre les deux personnages qui s’y rencontrent, se lorgnent, se cherchent, s’ignorent… des êtres à la fois complexes et simples, familiers et différents, qui interagissent selon une géométrie variable nourrie d’improvisation.

La compagnie a imaginé un dispositif scénique original pour un spectacle non moins étonnant qui enchantera tous les publics. Cette boîte-mystère est décidément bien intrigante, malicieusement les comédiens ne veulent point en dire trop, titillant notre envie d’en savoir plus. Le meilleur moyen de tout découvrir sur ce spectacle de rue circassien, c’est de venir le voir car la surprise est à l’intérieur de la boîte.

Vendredi 1er octobre à 18h et 21h

Samedi 2 octobre, 18h et 21h.

Au boulodrome près de la maison des associations.

Entrée 5€ à 12€. Réservation au bureau d’information touristique de Boulogne 05 61 88 13 19 ou sur www.pronomades.org A partir de 8 ans – durée : 40mn

http://www.sacekripa.com

Mots-clés :

Articles en relation :

2 réponses

  1. a 30 et devant le tribunal en cas de mauvais temps annonce, une solution de repli est prevue aux Haras – centre-ville Preparez-vous a assister a un vrai combat de boxe ! L’equipe du Petit Theatre de Pain est en pleine forme et monte sur le ring entrainee par un champion de (France !) pour affronter l’ordre etabli et toutes ces situations trop quotidiennes qui nous maintiennent dans les normes, dans les cordes.

  2. croise quotidiennement son voisin le maire. Il rencontre beaucoup plus rarement les ediles des autres communes, mais au moins une fois par an pour la fete du village, durant laquelle la celebration de la messe est toujours un moment incontournable. Lors des commemorations, la laicite est un temps mise de cote : la aussi, l’abbe Verley est present en soutane au cote des maires avec leur echarpe. Mais c’est lors d’evenements exceptionnels que se nouent des relations plus personnelles. « Pendant une tempete de neige, nous avons du reloger de nombreux voyageurs bloques dans la gare avec un maire a tendance communiste. Ca a ete une belle collaboration, et nous en avons garde des relations tres amicales », se souvient le cure. Au lendemain des attentats du Bataclan, il a organise une veillee dans l’eglise du village. Tout le conseil municipal s’est retrouve la, entoure des habitants. « La relation a la laicite dans les campagnes est tres particuliere, admet-il. Les rites republicains et religieux se melangent. » L’abbe coopere egalement avec la commune de Boulogne-sur-Gesse pour l’accueil de deux familles de chretiens migrants d’Irak. Damien Verley voit un point commun entre le maire et lui-meme, chacun un pilier du territoire : « Nous travaillons tous deux pour le bien commun des personnes : le maire sous un biais administratif, et moi sous l’angle religieux. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

S'abonner à la newsletter

Derniers articles

Ne manquez plus un article :