Mercredi 1er septembre, la mairie et la Communauté de communes Cœur et coteaux du Comminges, organisaient une réunion à la population afin d’expliquer le PLU.

Exit le POS (Plan d’occupation des sols), place désormais au PLU (Plan local d’urbanisme).

Celle-ci était représentée par Stéphane Bortolotto, directeur adjoint en charge de l’urbanisme et Stéphane Seilhan, chargé de mission à l’urbanisme. Aude Baillache, représentait le bureau d’études Artelia, mandatée par la Communauté de communes pour établir le PLU.

Le lotissement Caroline

Jean-Paul Manent, maire, accueille les participants et fait un court historique. Il rappelle que la compétence PLU a été transférée en 2017 à la Communauté de Communes Cœur et Coteaux Comminges qui a poursuivi la procédure initiée par la commune. Il évoque les péripéties du lotissement Caroline, suite au dépôt de bilan du promoteur. Il déplore également le retard dû à la pandémie.

Le PLU arrêté en octobre

C’est la représentante du bureau d’études qui se colle à expliquer en détail le PLU du village. Elle en rappelle les différentes phases : étude et administrative. En octobre, le conseil communautaire prendra une délibération arrêtant le projet de PLU.

A signaler que ce dernier doit être compatible avec le SCOT (Schéma de cohérence territoriale), Pays Comminges Pyrénées.

Les grandes lignes : maintenir l’attractivité du territoire de la commune – permettre un développement urbain harmonieux et durable – préserver et valoriser les activités économiques existantes – protéger le milieu naturel et les paysages.

Aucune question de la part des habitants lors de cette réunion informative. Ceux-ci, les propriétaires fonciers notamment, pourront se renseigner en mairie.

Photo d’en avant de g à d : Jean-Paul Manent, maire, Aude Baillache Artelia, Stéphane Bortolotto et Stéphane Seilhan de la Communauté de communes.