Les éclés ( surnom donné aux éclaireurs de France) permettent aux enfants de vivre concrètement dans et par l’action l’ensemble de valeurs auxquelles ils se réfèrent. Ici on s’éduque réciproquement les uns par les autres. C’est l’affirmation de la coéducation. On éélabore des projets communs, on prend des responsabilités, on vit la citoyenneté. C’est la volonté d’être une école de démocratie.
En étant ouvert au monde et à l’autre, en développant un état d’esprit, d’échange, de partage, d’écoute, de construction commune, on fait vivre l’ouverture aux autres et la solidarité. Un joli programme partagé par une équipe d’éclés âgés  de 12 à 15 ans ( Sylil, Yaz, Nahia, Baptiste, Joao, Tonio et Eliot).

Ce groupe va vivre en autonomie complète durant 3 jours.

C’est l’aventure pendant 3 jours, à partir d’un itinéraire et un programme établi en équipe. Partis de Cassagnabère, à pied samedi matin, carte IGN en main,  ils rallient Landorthe en tout début d’après-midi et posent “leur campement” dans les vestiaires du stade de foot. Après leur  installation et un moment de détente  sur l’aire de jeux du village, c’est au tour d’une délégation de rejoindre le centre commercial le plus proche pour faire le ravitaillement et assurer les repas jusqu’au lundi midi. Ici, chacun a une responsabilité bien définie:  Sylil (matériel), Yaz (intendance), Nahia (trésorerie pour les achats “cuisine”), Joao et Tonio (infirmiers, pour les premiers secours), Eliot ( coordinateur de l’équipe).

Une bonne nuit de repos réparateur dans les vestiaires, voilà notre équipe partie le dimanche matin à la découverte du village. L’après-midi, on pousse jusqu’à Saint-Gaudens ( toujours à pied). Chacun met la main “à la pâte”. On  établit les menus, on cuisine, on fait la vaisselle… Pâtes à la carbonara, hamburgers, frites, salades composées voilà l’essentiel des menus. Simples mais appréciés!

Des réactions enthousiastes…

On est habitué à s’exprimer clairement. Chacun fait part de son ressenti à l’issue du week-end. “Le village est sympa, bien équipé en jeux, on a bien profité de la tyrolienne en particulier, le vestiaire- réfectoire est impeccable!”

Visiblement, nos éclés sont très  satisfaits de leur escapade sur Landorthe. Ils ont fait preuve d’une étonnante maturité et démontré que le partage, l’écoute, le respect et la construction commune ne sont pas  que des paroles!