C’est par une belle soirée d’été que les festivaliers amoureux des contes se sont retrouvés sous les marronniers de l’esplanade de Lavelanet de Comminges. Une soirée comme on les aime avec du rire, de l’émotion et du partage.

Après un mot de bienvenue de Madame Vidal représentante Monsieur le Maire retenu à une réunion, le président du festival Yannick Foucaud disait le plaisir immense que chacun éprouvait pour ses retrouvailles, le festival de l’an dernier ayant du être annulé pour une cause que chacun connaît. S’adressant aux vaccinés et non vaccinés, il précisait que l’essentiel c’était d’être ensemble et de partager le bonheur et la joie de vivre.

Une ouverture de festival décalée avec le groupe Tchot Quinquin social club composé de Alain Quillot, Ghislaine Lequeux et Stéphane Vignon. Ces musiciens-comédiens-conteurs nous ont transportés dans le monde de leur jeunesse en terre picarde où rires, émotions et statut social se sont entrechoqués maintenant sans cesse les spectateurs en haleine. Se rappelant leur jeunesse avec un accent picard à couper au couteau, ils ont fait défiler dans notre imaginaire en ébullition des images chargées de sens et d’émotion : On a vu des ouvriers de condition modeste qui galèrent pour vivre mais avec un cœur tellement généreux qui donneraient tout, même leurs chemises. On a vibré pour cette classe ouvrière qui aimait faire la fête en abusant parfois de breuvages locaux. On a senti ce sens du collectif où l’individualisme n’avait pas encore fait les dégâts qu’on lui connaît aujourd’hui On a été ému par ce respect des traditions qui conditionne l’exercice d’une vie.

Dans un univers dont Émile Zola aurait aimé à connaître, ces trois conteurs nous ont fait passer du rire aux larmes mais toujours dans l’émotion. Avec l’utilisation d’instruments de musique dont certains très typiques et de chanson en langue chti, ils ont su alterner chants, musiques et textes dans une parfaite harmonie. Une approche du conte plus moderne qui mélange les genres avec subtilité et réussite.

Nous avons appris pendant que spectateurs, organisateurs et artistes échangeaient après le spectacle autour de quelques grignoteries offertes par la municipalité de Lavelanet de Comminges que ce spectacle était présenté pour la première fois devant un public.

 

Le repas ayant précédé le spectacle avait été préparé et servi par le restaurant asiatique Kim de Lavelanet. Une parfaite réussite comme l’ensemble de la soirée. Le festival est soutenu par l’association “Cric Crac Au Bout du Conte” inspirée depuis de très nombreuses années par le conteur écrivain Pierre Ricard qui vient de faire paraitre son dernier livre “Le contes de la Martine” article sur le livre   Commande : cric-crac@netcourrier.com

Demain le festival se transporte à Gensac sur Garonne