En été revient le temps des baignades en mer ou en piscine, et malheureusement il s’accompagne de noyades qui touchent particulièrement les enfants.

Les mairies relayent la campagne de prévention nationale de ces risques, organisée par les pouvoirs publics, en affichant les conseils de sécurité. Tout d’abord apprendre à nager à ses enfants est primordial. Ensuite la vigilance est essentielle et aucun dispositif ne peut la remplacer, restez avec les enfants lorsqu’ils se baignent et ne les quittez pas des yeux : n’utilisez pas votre téléphone portable, ne vous absentez pas, ne faites pas autre chose. Le mieux c’est de se baigner avec eux ou de désigner un seul adulte chargé de leur surveillance. Sur les 50 décès par noyade d’enfants de moins de 13 ans, un défaut de vigilance est relevé dans un cas sur deux.

Si l’enfant a « bu la tasse », repérez s’il est somnolent, si ses lèvres sont bleues et si sa respiration est difficile, s’il tousse ou vomit, amenez-le aux urgences ou prévenez les secours. Méfiez-vous aussi du choc thermique : lorsque la température de l’eau et de l’air sont très différentes, le corps subit un choc thermique. Les signes sont : crampes, maux de têtes, fatigue intense, malaise, troubles visuels et auditifs, démangeaisons…

Sortez de l’eau, alertez les personnes autour de vous et si les symptômes persistent, appelez les secours. En dernier lieu, choisissez des zones de baignade surveillées, respectez les panneaux d’interdiction de baignade. Il faut se mouiller la tête, la nuque et le ventre et entrer progressivement dans l’eau, ne pas s’exposer longuement au soleil avant le bain, et ne pas consommer d’alcool. Ces conseils consignés dans un petit livret édité par les pouvoirs publics devraient permettre aux vacanciers de passer un été sans souci.

https://solidarites-sante.gouv.fr/baignadeswww.sports.gouv.fr/preventiondesnoyades