Y aurait-il le feu au MuretainAgglo ? C’est ce que l’on pourrait penser après ce dernier conseil communautaire avant la trêve estivale.

Tout d’abord, ce fut une délégation de grévistes qui est venu y assister. Après quelques échanges rugueux, plusieurs fumigènes ont été sortis des musettes et déclenchés, ce qui a entrainé une suspension de séance et l’évacuation de la salle pendant une petite heure, le temps que les fumées s’évacuent.

Le point de l’ordre du jour relatif à la gestion de l’eau a montré que la situation n’avait pas évoluée et qu’il faut attendre la fin du recours pour pouvoir agir à partir du 1° octobre.

Ce fut ensuite le moment de débattre afin de voter le compte administratif et le compte de gestion. Là aussi, quelques échanges ont été véhéments, avant qu’un conseiller communautaire ne demande un vote à bulletin secret, prévu dans la réglementation. Seconde suspension de séance d’une dizaine de minutes afin d’organiser le vote. Résultat, 19 conseillers ont voté contre le compte de gestion (34,54%), pour 36 qui l’ont accepté (65,54%).

L’abaissement du coût du repas à 1€ maximum pour les taux de quotient familial inférieur à 899€ a recueilli l’unanimité, tout comme le programme d’actions territoriales pour l’aide à la pierre.

Puis, en suivant l’ordre du jour, le reclassement  en catégorie 2 de l’office du tourisme n’a suscité aucun débat mais il était 23h06 !

Après, le simple fait d’évoquer la délibération 11-1 relative à la refonte des cycles de travail a été le prétexte pour le président de dire aux deux conseillers communautaires qui étaient allé rencontrer les grévistes tout le tort qu’ils avaient provoqué selon lui, même si ses arguties révoltaient ces deux élus, ce qu’ils n’ont pas manqué de relever.

Le conseil communautaire a été clos à 23h17 !