La nuit du 22 au 23, une nouvelle fois, a été tendue à Muret. Les pompiers ont été sollicités en début de soirée pour des feux dans les poubelles de la commune.

Des feux sans doute allumés intentionnellement puisqu’à leur arrivée sur place, les sapeurs-pompiers ont été pris à partie mais après renseignements auprès du SDIS, ils n’ont pas été caillassé. En tout, ce sont huit poubelles de ville qui ont été incendiées, les feux se sont localisés sur deux ronds-points de la commune, un sur le rond-point de l’avenue de l’Europe et de la rue Aimé Césaire, l’autre sur l’avenue Vincent Auriol.

Les gendarmes appelés en renfort ont été victimes de jets de projectiles. Le calme n’est revenu que vers 3 heures du matin. La gendarmerie confirme que des violences urbaines se sont produites dans la nuit entre 23h et 2h30 du matin. Selon l’état-major de Haute-Garonne, “des individus cagoulés ont incendié des containers poubelles sur des ronds-points près d’établissements scolaires“. C’est donc le nord de la ville qui a été frappé par ces incendies.

Les deux premières voitures de la gendarmerie arrivées sur place ont été caillassées.

Un hélicoptère a été utilisé pour éclairer avec son phare les zones de violence. En définitive, il n’y a pas eu usage de la force, ni blessés, ni interpellations. Le calme est revenu vers 2h30 du matin.

La gendarmerie essaye de comprendre ce qui a motivé ces violences. Un officier s’interroge : “Peut-être du mimétisme par rapport à d’autres violences médiatisées en France ?

Pour rappel :

https://www.petiterepublique.com/2021/03/22/conduite-dangereuse-entre-portet-et-muret/

https://www.petiterepublique.com/2021/03/20/muret-un-gendarme-ouvre-le-feu-sur-un-automobiliste-qui-force-le-passage/

https://www.petiterepublique.com/2021/02/18/reglements-de-comptes-a-o-k-muret-une-information-judiciaire-pour-tentative-dassassinat/