Dans notre précédent article, le président de la Communauté de commune, Mr Alain Puente, avait rappelé l’implication des maires de la CCPHG :

“Les écoles sont un pilier de la vie de nos villages. Pour que nos vallées soient attractives, il faut de la vie, de l’animation, des services publics. Nous élus, développons des projets d’aménagement du territoire et nous tenons aux écoles pour leur rôle fédérateur. Même si les effectifs sont moindres ici par rapport aux villes, il faut tenir compte de notre spécificité : nous sommes en zone rurale et en zone de montagne, avec les contraintes que cela implique. Les règles ne peuvent pas être les mêmes.”

S’adressant aux enfants, devant l’école de Cazeaux de Larboust : ” J’ai grandi dans un village, dans l’une de ces écoles, nous étions 6 en classe et c’étaient de merveilleuses années. Nous allons tout faire pour vous permettre aussi de grandir dans une petite école de village.”

Il faut croire que ces paroles, ajoutées aux multiples actions  et manifestations, auront porté leurs fruits. Le poste d’enseignant est maintenu à l’Ecole de Oô et celle de Cazeaux…..

Jean-Jacques Rives Maire de Oô :Mercredi 24 mars, à la sortie de la réunion de travail avec les représentants de l’académie, nous étions rassurés, très heureux du dénouement. Nous devons travailler avec les parent d’élèves, les élus concernés pour faire des propositions au rectorat. Solution du “maitre spécialisé”, langue, écologie, il faudra signer une  convention avec le rectorat, tout reste à organiser, mais le poste est maintenu.

Simon Escole Maire de Cazeaux de Larboust : “Nous avons eu une réunion très constructive avec le DASEN (Directeur Académique des Services de l’Education Nationale) et Madame l’inspectrice Sandra DIAZ-LECINA. En conclusion, nous allons provoquer très vite une entrevue avec les parent d’élèves, nous espérons la semaine prochaine. La proposition de l’éducation Nationale est le maintien du troisième enseignant sur les 2 écoles en proposant un poste “Bilingue” l’Espagnol en supplément. C’est une innovation, un plus pour l’attractivité des 2 écoles.”

Quelques parents, présents et des maires, tous soulagés, mais il reste du travail sur la table. “Nous devons réfléchir à faciliter l’accès au logement pour les familles, mais aussi améliorer la mobilité pour tous dans nos vallées.” L’offre éducative étant un des atouts parmi tant d’autres.