Chaque année le Maire, dans un délai de 2 mois précédant l’examen du budget, présente au Conseil  Municipal un rapport sur les orientations budgétaires de la Commune.

Interrogation en début de séance sur la  diminution sensible de la dotation globale de l’Etat , toutefois la  Commune est inscrite sur les plans de relance 2020 et 2021 ce qui permet des investissements. Le bilan, présenté par Jean-Yves Duclos, fait état d’une progression de l’épargne brute de 3,4 million d’euros par rapport à 2013, d’une diminution de la dette, du train de vie de la Commune de 28 %, d’une capacité d’autofinancement, depuis 2018, supérieure à la moyenne nationale, des dépenses de fonctionnement en baisse,  une évolution des dépenses d’équipement et fait état des investissements des partenaires sur la Commune.” Donc une situation financière saine” se réjouit Jean-Yves Duclos qui insistera auprès de Corinne Marquerie (groupe Gauche Ecologie) jusqu’à ce qu’elle acquiesce. Cependant le groupe déplore la baisse du nombre d’agents municipaux et demande à quoi servent ces économies. “A investir ” répond le Maire. Ainsi pour 2021, il est prévu 6 millions d’euros de dépenses d’équipement dont 2,6 millions d’euros de subventions.

Yves Louis (Saint-Gaudens Autrement) a salué les divers projets présentés en préambule du Conseil. Il a souligné que la baisse importante des dépenses de gestion courante ne doit pas occulter les besoins en personnel pour un service public de qualité attendu par les contribuables mais aussi dans un contexte où le taux de chômage est important sur la Commune. “Un emploi c’est une famille qui vit, consomme et fait marcher l’économie locale. Derrière un budget, il y a des chiffres, mais aussi de l’humain qu’il faut prendre en compte dans une traduction budgétaire”.

Par ailleurs , Jean-Yves Duclos, lors de ce Conseil  a présenté Pauline Bolan, sa nouvelle Directrice de Cabinet à qui l’ensemble du Conseil a souhaité la  bienvenue. Elle était depuis 2014 à la direction du PETR et le Maire a souligné son travail et son efficacité, notamment sur le SCOT, le plan climat, les autorisations d’urbanisme et sur le campus connecté. Elle sera en charge de décliner une image plus forte de la Ville à l’extérieur.

Enfin ,lors de cette séance, Annabelle Fauvernier a demandé que soit évoquée l’enquête publique sur Fibre Excellence. Il n’y avait point d’urgence puisque l’enquête publique est ouverte jusqu’au 25 Février et que le conseil municipal a jusqu’au 11 mars pour donner son avis. Mais le Maire a accepté de mettre au vote ce sujet.

Cependant, Petite République, étant absente des débats, ne communiquera pas sur ce point. Mais  vous trouverez dans un autre article la prise de position du Groupe Gauche écologie.