Au second tour des élections municipale, la liste « Agir Ensemble » conduite par Frédéric Pasian a été élue avec 50,12 % des suffrages exprimés. La liste de Nicolas Homehr avait recueilli 43,68 % des suffrages exprimés et celle de Benkhelifa Benagrouba 6,18%.

Cette victoire au second tour ne faisait que confirmer le résultat du premier tour. Pourtant, le 17 juillet 2020, la liste Idéa’Lherm portée par Nicolas Homehr déposait auprès du tribunal administratif de Toulouse un recours en annulation de l’élection municipale. Pas moins de 22 griefs étaient avancés.

Suite à l’audience, le juge du tribunal administratif de Toulouse a suivi les recommandations du rapporteur public et les plaignants ont été déboutés.

Interrogé, le maire de Lherm, Frédéric Pasian, a indiqué se féliciter de cette décision qui met enfin un terme à un climat d’incertitude.

« L’équipe Agir Ensemble est au travail depuis son élection en date du 3 juillet 2020. Son engagement est total et sincère. Cette contestation électorale était vaine et constitue une perte de temps et d’énergie. À deux reprises, les électeurs nous ont placés en tête des suffrages, et cette décision du tribunal constitue en quelque sorte une troisième victoire consécutive. Cette protestation électorale très certainement motivée par la rancœur est un manque de respect du choix des électeurs.  Nous avons d’ores et déjà démarré la mise en œuvre notre programme municipal en impliquant les citoyens au cœur du processus de réflexion et de décision grâce à nos comités consultatifs. D’ores et déjà, les premiers projets sont lancés. Lherm a besoin de retrouver de la sérénité et avec mon équipe nous continuerons d’œuvrer dans ce sens. »

Lors du dernier Conseil Municipal du 10 décembre, M. Homehr, qui avait été absent de la quasi-totalité des séances de conseil municipal ou du conseil communautaire, a remis sa démission.