La dernière expo de l’année est programmée à la Ruée vers l’Art. Elle ouvrira ses portes à partir du lundi 14 et jusqu’au 30 inclus.

Comme toutes les précédentes, le niveau sera maintenu au plus haut et au plus beau. Seront donc exposés la peintre Sange, le peintre Jean Michel Canal qui revient, la céramiste Aurélie Martignac et la fidèle Béatrice Micouleau.

Adolescente, la peintre Sange rêvait des Beaux-Arts, toujours un crayon à la main, la tête dans les nuages. Contrainte d’y renoncer, elle fait des études en école de Commerce puis travaille pour plusieurs directions financières. En 2012, son rêve refait surface, elle reprend les études en parallèle de son travail et en 2017 réussit une licence d’arts plastiques. A la fois cartésienne et artiste, ses œuvres vont de formes géométriques à des abstractions lyriques. Son travail du verre est incomparable, matière minérale qui diffuse ombres et variations de lumière.

En tant qu’artisane d’art, la céramiste Aurélie Martignac est particulièrement attachée à l’aspect artistique de son travail. Même si la créatrice utilise les techniques traditionnelles de l’art de la mosaïque (sélection des matériaux, coupe des pierres, assemblage, réalisation du ciment joint), Aurélie Martignac exploite aussi une démarche artistique, celle de laisser libre cours à son imagination et de se laisser guider par la matière, que ce soit des verres colorés, des émaux de Briare, des pierres fines ou des éclats de miroirs.

Le peintre Jean-Michel Canal, pour sa part, nous présentera ses nouvelles créations de la série « Urban City » et nous fera découvrir Toulouse sous la forme Street Art.

Enfin, Béatrice Micouleau viendra présenter ses nouveaux portraits de femmes, tout en délicatesse comme d’habitude.

La galerie ouvrira tous les jours du lundi au samedi (sauf le 25 décembre) de 14h30 à 18h30, bien entendu sous contraintes des annonces gouvernementales du 15 décembre.