Carole Lacroix est une actrice qui apparaît en silhouette et en figuration dans des épisodes de la série Camping Paradis, ce depuis trois ans.

La belle Génoise

Lundi 30 novembre, elle rendait visite au Camping Paradis de Montréjeau, tenu par Claudine, Jean-François et leur fils Clément. « Je ne m’attendais pas à trouver ici un si beau camping dans un si merveilleux environnement. Cela me fait drôle de voir le panneau ici en Comminges. J’ai plus l’habitude de le voir à la Couronne à Marseille (lieu de tournage de la série, ndlr)», confie Carole, accompagné d’Éric Balat, propriétaire de la fermette sponsorisée de Cuguron. Mais également réalisateur. Il doit adapter le livre de Christian Louis : « La belle Génoise (https://www.petiterepublique.com/2019/10/03/cuguron-de-la-genoise-a-la-camarguaise/). Marseillaise d’origine, Carole endossera le rôle de belle Camarguaise.

Ils reviennent tous deux de Camargue où Eric a fait des repérages caméra pour le tournage futur. « Nous allons travailler ces jours-ci avec Carole car je souhaite rendre son personnage plus important » confie Eric. Éric et Christian  doivent se revoir prochainement afin de réécrire le synopsis. « J’ai ajouté 200 pages à son roman. » L’adaptation prévue à l’origine pour être un film devrait en fait être une série télé en plusieurs épisodes. En fait, pour février prochain, pour le festival de Luchon, le synopsis devrait être fin prêt à être présenté à un producteur.

Un projet à deux voix

Eric est tout le temps en ébullition. Il a un autre projet, tragico-comique avec Carole Lacroix qui serait accompagnée par un acteur de la série de M6, « Scène de ménage ». Ce serait un court-métrage d’une vingtaine de minutes.

Et la saison au camping ?

« Géniale », lâche Claudine. « Nous avons très bien travaillé en juillet et en août. » « Par contre, nous n’avons pas eu la clientèle étrangère. Et puis habituellement en ce moment, nous sommes ouverts, » tempère Jean-François.

L’après-midi s’est terminé pour Carole et Eric, par une visite du camping en voiturette. Avec arrêt obligé et photos devant la caravane de « Parizot »…