Nous revenons sur cette belle manifestation sportive au cœur des Pyrénées. Une fin de semaine bien remplie pour les 100 bénévoles, 11, 12 & 13 Septembre 2020. Coupe de France et Championnat de France Enduro VTT et VTTAE (pour le non-initiés AE= Assistance Electrique). Beaucoup d’émotions, en entendant résonner l’hymne National  aux pieds de nos montagnes, lors des remises du maillot bleu-blanc-rouge aux Champions(nes) de France de chaque catégorie.

Directeur Ludovic Henry, le Pyrénées Bike Festival est tout jeune, il prend beaucoup d’ampleur, à quoi attribuez-vous ce succès ?

Le PBF est tout jeune en effet mais dans sa conception, il est très ciblé. L’essor et l’engouement pour le vélo, plus particulièrement le VTT, l’enduro qui est la discipline montante. Il s’adresse à tous, compétiteurs Elites, compétiteurs occasionnels, familles, enfants… C’est un grand évènement populaire. De plus il est en cohérence avec la politique de développement du vélo dans la vallée du Louron. Enfin, unanimement, l’organisation du PBF est plébiscitée pour sa qualité d’organisation. Cela explique sûrement les paliers gravis ces dernières années.  L’année prochaine ce sera la finale de la Coupe du Monde, les 18 et 19 Septembre 2021.

Quelques résultats en Championnat de France :

Sur le week-end, Théo Galy devance Guillaume Larbeyou, Pyrénéen de souche installé en Savoie, monte sur la deuxième marche devant tout le gratin professionnel français de l’Enduro : Alex Rudeau (3e), Nathan Secondi (4e), Florian Nicolaï (5e), Dimitri Tordo (6e), Kevin Miquel (7e), Damien Oton (8e).

Théo GALY champion de France 2020 : « j’ai passé 2 belles journées, ça a marché pour moi cette fois-ci. Les parcours sont magnifiques mais très exigeants, le passage du château sur la spéciale Dolmen en fin de SP4 Wahou ! mes bras étaient en bois !! Une ambiance très sympa, je fais parti du Team SUNN… super bien accueillis. Nous reviendrons. »

Alex RUDEAU 3ième sur le podium : « je viens souvent dans les Pyrénées, ici c’est vraiment exceptionnel. C’est très dur, l’an passé j’avais gagné à Loudenvielle. Cette année avec la venue des nationaux c’était compliqué pour moi. Heureux d’être sur le podium. Sur des journées comme celles-ci le spectacle est magnifique. Maintenant je dois rentrer en Ardèche, pour faire mon métier, moniteur VTT, encadrement de stages et balades VTT. » alexrudeau.wixsite.com/bike

Axel FRESQUET dans son “jardin” se classe 15ième de l’épreuve de la Coupe de France…

Chez les filles Isabeau Courdurier, termine 3ième sur le podium, derrière Mélanie Pugin (tenante du titre 2019),  la vainqueur du moment Morgane Charre a revêtu le maillot bleu-blanc-rouge 2020. 

Au général de la Coupe de France, chez les filles, Isabeau Courdurier l’emporte cette fois devant ses concurrentes habituelles : Melanie Pugin 2e et Morgane Charre 3e.

Chez les Juniors, Alexis Icardo, pilote Commencal, Champion de France Cadet en 2019, l’emporte. Chez les Masters,  c’est Thomas Blondeau qui subtilise le titre à Camille Lepley pour 19 secondes.

En Coupe de France Cadets Nans Arnaud l’emporte, devant Lisandru Bertini et Enzo Perez.

En Coupe de France catégorie junior Femme, c’est notre compétitrice locale qui monte sur la plus haute marche : Justine Henry, tout sourire, sur le podium entourée de son papa, très ému, des élus locaux, du Président CG 65 Michel Pélieu, tous fiers de “juju” qui vient parachever l’exceptionnelle réussite du Pyrénées Bike Festival 2020.

S’achevant sur la mise en avant de cette rayonnante jeune fille et à travers elle le club local LUCHON LOURON CYCLISME. Dans la même catégorie Justin LINON termine 38ième, Mathis SCHAEFFER abandon à la manche 5. Il faut aussi remarquer les belles performances en Coupe de France de nos jeunes Cadets, Lucas PICAUDE classé 12ième, Martin Puyal 19ième Lucas COUTURIER 21ième, Tristan PATRELLE termine 28ième, Yann ESPOUY ne prend pas le départ de la 6ième manche à cause d’une blessure à l’épaule, ainsi que Tomas CAZCARRE, abandon à la manche 4. Notre ami Russel BLAKE se classe à la 21ième place en Master 1.

Nous reviendrons, très vite, dans ces pages, sur l’ambiance et les résultats, des jeunes et moins jeunes (n’est-ce pas Russel ?) sur ces deux journées de compétitions pour le Luchon Louron Cyclisme.