Ce prochain 15 août, on fêtera l’assomption à Notre Dame de l’Aouach. Comme tous les ans, une messe sera dite 16 heures dans cette petite chapelle rupestre du Fauga connue depuis le 12° siècle.

Puis une procession avec chants spécifiques amènera la statue dorée de la Vierge faire le tour du hameau, pour perpétuer une tradition fortement développée au XIXème siècle par l’Abbé Miral !

En 1638, Louis XIII choisit le 15 août pour se placer, avec son royaume, sous la protection de la Vierge et ordonne que «chaque année à pareil jour, on fit une procession solennelle dans toute la France, afin de rappeler et de renouveler cette consécration ». L’archevêque de Toulouse Charles de Montchal publie en 1639 l’ordonnance concernant ce vœu, pour son diocèse.

Ces processions sont accompagnées d’étendards religieux, mais la chapelle de l’Aouach n’a conservé qu’une bannière du XIXème siècle en soie et fil d’or représentant Notre Dame de l’Aouach avec l’Enfant Jésus dans ses bras.

Toujours pour maintenir la tradition, une vente aux enchères de produits locaux et de réalisations de quelques bénévoles pourrait être organisée dans le but d’alimenter les caisses de « l’association des Amis de Notre Dame de l’Aouach » afin de participer à la sauvegarde du site. Mais le climat ambiant lié au COVID 19 pourrait compromettre cette tradition !

Bien évidemment, les règles de distanciation s’appliqueront dans l’église et le port du masque sera obligatoire.