Ce lundi matin 10 août, premier jour de marché où le port du masque est obligatoire.

Difficile de… démasquer un chaland sans masque, que ce soit place Valentin Abeille, sous la petite halle ou boulevard de Lassus. Tout le monde (ou presque), respecte les gestes barrière.

Le problème, avec cet appendice peu agréable sur la bouche et le nez, c’est qu’on ne reconnaît pas toujours la personne qui vous salue. Mais lorsqu’on le retire, on rit un bon coup, on discute… en parlant plus fort!  Pour les porteurs de lunettes, la buée sur les verres.

Mais c’est pour la bonne cause, celle de se sortir de ce satané virus. Donc, portons notre masque, là où c’est demandé. Et évitons la deuxième vague et le confinement.