Démêlage des poils, désinfection, bain, rinçage, brossage, séchage… Avec délicatesse mais fermeté, l’esthéticien(ne) animalier coupe aux ciseaux ou à la tondeuse, taille les ongles et épile les oreilles. Il s’agit du toiletteur (toiletteuse !) pour chiens. A Cazères, Céline Rougier exerce ce métier depuis 20 ans. Yorkshire, caniche, bichon, cocker ou encore golden retriever… Qu’ils pèsent 1,5 kilos ou 30 kilos, les chiens n’ont plus aucun secret pour cette passionnée de nos amis les bêtes.

20 ans déjà que son salon « Au Chien Charmant » a ouvert ses portes sur le boulevard Jean Jaurès. Depuis le 10 avril 2000, les toutous de Cazères et ses environs viennent s’y refaire une beauté : bain, séchage, démélage, coupe d’ongles, hygiène des oreilles etc. Céline effectue chaque toilettage comme si votre compagnon était le sien, en respectant son bien-être, sa race et vos désirs dans la mesure du possible… Car parfois les clients peuvent avoir des demandes extravagantes, particulièrement en période de coupe du monde de football : « On m’a déjà demandé de teindre un chien en bleu, blanc et rouge ! Chose que je refuse évidement ».

Avant de se remémorer ses débuts dans ce métier passionnant « Née dans la campagne charentaise, j’ai toujours été entourée d’animaux domestiques, chiens, chats, cochons d’Inde… Après l’obtention d’un baccalauréat j’ai intégré un BTS Force de Vente dans lequel je ne me suis pas reconnue. J’ai donc convaincu ma famille de financer ma formation de toilettage dans une école Toulousaine. Ils m’ont aussi aidée pour l’ouverture de Chien Charmant. Depuis cette date, je ne vois pas le temps passer… ». Les animaux le lui rendent bien, car en dépit de quelques morsures, ils sont nombreux à la reconnaitre et lui faire la fête, comme ce coton de tuléar qui chaque matin pousse la porte du salon avec son museau lors de sa promenade matinale. Au fil des années, Céline a complété son savoir-faire avec des formations complémentaires (initiations au comportementalisme, au secourisme canin et au massage « bien-être »).

En cette période de crise sanitaire, Céline a mis en place un protocole sanitaire proche de celui des vétérinaires, espaçant les rendez-vous pour la désinfection du salon. Elle ne compte pourtant pas ses heures, en offrant ses services depuis plusieurs années au sein du Refuge Capucine. Un regret cependant, celui de ne pas avoir pu célébrer le 20ème anniversaire du salon de toilettage qui s’est trouvé en pleine période de confinement. Difficile en effet de rassembler beaucoup de monde même maintenant, à l’heure où la distanciation sociale est de mise.