Ils étaient quatre  de l’ACM Running Club pour représenter le club aux  demies- finales du championnat de France de cross à Carcassonne. Un, Pierre Comet se qualifie pour la finale qui se déroulera le 8 mars prochain à Montauban.

As hommes (141 classés).  Des coureurs très motivés pour un parcours de 1.000m assez roulant. Bravo à Pierre Comet  qui, en se classant 51ème en 35’20, obtient ce précieux sésame pour Montauban.

57ème en 35’33, Matthieu Penza n’a pas calculé.  Parti très vite mais toujours pénalisé par sa coupure suite à une douleur persistante,  il avait encore besoin d’une petite semaine de plus pour retrouver la pleine forme et maintenir l’allure.  13 petites secondes le séparant de Pierre, 6 places de plus et la qualification s’envole.

Benjamines (3000m, 98 classées).  Des équipes des différents comités étaient composées.  Mia Ressencourt était dans l’équipe du CDA 65. Elles vont prendre une superbe seconde place et leur parcours s’arrête là car il n’y a pas de course benjamine en championnat de France.

Mia prend une 9ème place en 11’58.  Mal positionnée au départ, elle ne va pas pouvoir remonter pour être dans une place qui lui ressemble plus.

Sur la course des masters (10000m, 139 classés).

Même densité que chez les As hommes, Eric Ressencourt va tout donner et prend une belle 84ème place en 40’31.

A  Orleix (pour Timéo),  huit du club au départ de la course.

Superbe 8ème place au scratch, en 39’09, 2ème  espoir,  de Jean Guillaume Dasque.  44ème, 14ème M1 en 46’59,  Eric Labarbe. Même si ce n’est pas son terrain de prédilection, il s’en sort très bien.  69ème ,6ème M3 en 50’27,  Jean Jacques Soulier est venu pour soutenir cette belle cause. 75ème, 8ème féminine ,4ème M1F en 51’16, Anne Sénéchal n’a pas encore retrouvé la bonne carburation.  144ème ,17ème M2M en 59’16,  Jean-Pierre Gardes a fait le lièvre pour Jocelyne, 145ème ,4ème M2F dans le même temps.  Bravo, les progrès sont bien là pour Jocelyne. 163ème ,12ème M3M en 1h03’56,  Michel Le Marc lui aussi très généreux. Il est toujours présent sur ce genre d’épreuve caritative. 184ème, 10 M2F en 1h16’56,  Murielle Choulet, à son rythme, n’a jamais rien lâché en donnant le maximum