Jean-Jacques Mounier, conseiller municipal au village est un passionné d’histoire, notamment celle de la « Grande Guerre ».

Après maintes recherches, il a réuni divers documents d’archives et il a pu monter une exposition sur les Bordiens et Bordiennes, lors de ce conflit.

A cette époque le Préfet écrivait beaucoup aux maires, 250 correspondances à l’année pour la seule commune de Bordes.

A Gagnac-sur-Garonne, Raymond Pauliat, historien généalogiste,  élucidait le cas du commandant Albert Cames, inscrit sous un prénom différent sur les monuments aux morts de ce village et celui de la ville de Toulon.

Ces recherches le conduisaient au constat suivant :   Albert Cames est né à Bordes de Rivière le 7 juin 1873 son père était instituteur.

Vendredi 15 novembre, Geneviève Capéran Lorenzi  et son conseil municipal accueillaient une délégation de la Commune de Gagnac sur Garonne conduite par Colette Bonnemazou, conseillère déléguée.

L’historien Raymond Pauliat et   Christophe Beaurepaire  en uniforme  de poilu de la Grande Guerre avaient fait le déplacement.

Pour cet événement les représentants de la Gendarmerie Nationale, du Souvenir Français, des enfants de l’école du RPI (Bordes de Rivière – Clarac – Ponlat Taillebourg), et de nombreux autres participants visitaient l’exposition et posaient une multitude de questions.

Les élèves écoutaient sagement Christophe Beaurepaire, qui présentait « le Poilu », tenue, équipement, armement. Captivés, ils ont posé de nombreuses questions.

L’après-midi se terminait par un goûter et le verre de l’amitié partagés.

L’exposition est visible aux heures et jours d’ouverture de la mairie (lundi, mardi, jeudi et vendredi de 9h à 12h et de 14h à 18h).