L’association « Un poil d’histoire » retrace les 5 et 6 octobre la bataille de Montréjeau qui s’est déroulée voilà 220 ans.

Elle opposait les Républicains  à une insurrection royaliste menée par le général Rougé et le comte de Paulo. Les autorités républicaines de Toulouse, informées, repoussaient alors les Royalistes vers le Sud. Ceux-ci étaient pris en tenaille à Montréjeau et écrasés. Quelques 2.000 tués et 1.000 prisonniers.

Le nom donné à une voie sur la commune de Montréjeau, « la Côte rouge », porte bien son nom en référence au sang versé.

Le programme :

Vendredi 4 octobre

Accueil des participants au Gîte du Hourquet à Aventignan (65) à partir de 16 heures.  Montage du camp.  Repas sur place

Samedi 5 octobre

Petit déjeuner et accueil des participants au Gîte du Hourquet.  Fin de montage du camp pour les derniers arrivés, avant 10 heures.

Transfert à l’Hôtel de Lassus à Montréjeau (à pied ou en véhicule).

11h15 : Conférence / briefing à destination des troupes.  Décoration de l’arbre de la liberté.  École du soldat – exercices / manœuvres – fabrication de cartouches.

15 h : Conférence sur la bataille de Montréjeau (Salle prestige) : Vie civile – Montréjeau et le Comminges en 1799.

17h : Départ des troupes de l’Hôtel de Lassus. Place Valentin Abeille (Arrêt et proclamation sous l’arbre de la liberté).

Passage devant la maison natale du général Pelleport, officier au 18e  de ligne (présentation des armes). Mairie (prise d’armes, revue des troupes par les autorités).

Bd de Lassus : Salve – Les royalistes quittent le groupe pour préparer l’escarmouche au lac d’Aventignan.

10 à 15 mn plus tard départ des républicains. Itinéraire : Rue Jeanne d’Arc – Avenue de Mazères – Rue de la Neste.

19 h / 19h30 : Escarmouche au lac d’Aventignan – (durée de l’escarmouche ½ heure maximum). Repas sur le camp.

Dimanche 6 octobre

9h : Départ de la marche.

Prise d’armes à Aventignan (royalistes + républicains), séparation des troupes, les royalistes prennent 15 à 20 mn d’avance.

Sentier de randonnée (GR) en passant par Gargas, Tibiran-Jaunac, Saint Martin Labat.

Escarmouche entre Aventignan et Saint Martin.

Arrivée à Saint Bertrand de Comminges, escarmouche sur la remontée vers la ville haute, les royalistes se rendent. Accueil en ville haute.