Lauris Nauroy, pilote automobile et artisan carrossier bien connu à Muret, a dressé le bilan de sa saison en GT 4, il y a quelques jours. Même s’il reste encore deux courses, une à Magny Cours et l’autre au Castelet, on peut affirmer encore une fois qu’elle fut bonne !

Avec son nouveau co-pilote, le jeune Xavier Dayraut, ils ont bien répondu à l’attente puisqu’ils sont actuellement 8° du championnat amateur ! Pour les personnes qui suivent de loin le sport automobile, il faut savoir qui est Xavier Dayraut : Il est le fils de Jean-Claude Dayraut, disparu en mai 2017, qui a été « le spécialiste Porsche course » sur la région toulousaine mais aussi un pionnier de l’autocross avec deux titres de Champion de France en 1976 et 1977.

Xavier, passé par la concession Porsche de Toulouse, a tâté du circuit avec la Mitjet, de la terre avec un buggy, de la glace et du Rallycross avec une BMW spécialement préparée. Malgré son jeune âge, il a à peine 26 ans, il promet de beaux résultats, comme nous le confie Lauris.

Ils courent donc sur une Porsche Cayman mais, comme c’est une voiture avec une technologie un peu obsolète, ils sont en pourparlers avec un constructeur anglais qui leur proposerait un véhicule beaucoup plus performant. Mais comme le contrat n’est pas encore signé nous ne pouvons dévoiler la marque !

Pour ce moment de bilan, d’annonces et de remerciements, Lauris Nauroy avait invité ses amis et soutiens (On pouvait noter, parmi ses invités, Caroline Diviès, la  directrice du circuit de Nogaro) dans les locaux de «Driver Xperience», une nouvelle offre de simulation de conduite sportive, également sur le boulevard de Joffrery. C’est d’ailleurs dans ce lieu que Lauris, tout comme d’autres pilotes Pro et semi-Pro, vient parfaire ses réflexes, puisque l’un des simulateurs a été mis au point par Porsche et reproduit les configurations de la Cayman GT4 Clubsport (avis aux passionné-e-s).

Pour rappel :

https://www.petiterepublique.com/2018/06/23/rencontre-avec-un-pilote-de-gt-4/

https://www.petiterepublique.com/2019/08/28/deux-ans-simuler-ca-se-fete/